Sur les traces de Léonard de Vinci au château du Clos Lucé

Aujourd’hui, je vous emmène dans un endroit fantastique, plein de surprises, qui fut la dernière demeure d’un homme incroyable; Léonard De Vinci. Vous l’aurez peut-être compris, il s’agit du château du Clos Lucé.

Je ne vais pas m’attarder ici sur la vie de ce personnage particulier, car il mérite des ouvrages entiers, mais je vous renvoie vers la superbe vidéo de secrets d’histoire juste ici, si ce personnage vous intéresse autant que moi.

Le château du Clos Lucé, appelé autrefois le manoir du Cloux, est une demeure située en France, dans le Val de Loire, et plus précisément dans le centre ville d’Amboise. Je l’ai visité en 2017, et j’y retourne très certainement l’année prochaine.

Conçu en 1471 comme un ancien fief relevant du château d’Amboise, il passe entre plusieurs mains avant d’être acheté par Charles VIII et de devenir une résidence d’été des rois de France. Il gardera cette fonction jusqu’en 1516 où François Ier le met à la disposition de Léonard de Vinci, qui y vivra trois ans, jusqu’à sa mort le 2 mai 1519. Je vous détaille un peu tout cet historique.

Ce château est classé au titre des monuments historiques en tant que ‘maison de Léonard de Vinci’. C’est aujourd’hui un lieu d’interprétation, de connaissance et de synthèse qui a pour vocation de permettre au public de découvrir l’univers de Léonard de Vinci. C’est un véritable bijou! Il faut absolument aller y faire un tour!

Tout commence en 1516. Léonard de Vinci, âgé de 64 ans, quitte Rome et traverse l’Italie en apportant dans ses sacoches de cuir tous ses carnets de dessins, et trois tableaux célèbres : La Joconde, La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne et Saint Jean Baptiste. Ces trois tableaux sont aujourd’hui conservés au Musée du Louvre. Ses disciples Francesco Melzi et Salai l’accompagnent en France, ainsi que de son serviteur, Batista de Vilanis. Si vous connaissez un peu l’histoire de De Vinci, vous savez que sa relation avec Salai a fait couler bien de l’encre et qu’il existe toutes sortes de rumeurs/histoires concernant celle-ci.

Selon Benvenuto Cellini, artiste italien, le roi François Ier donne à De Vinci une pension de 1000 écus d’or par an, qui lui paient les œuvres qu’il achève, et met à sa disposition le Château du Clos Lucé. François Ier était fasciné par lui, jusqu’à le nommer ‘premier peintre, premier ingénieur et premier architecte du roi’. Léonard travaille sur de nombreux projets de palais et de canaux, et organise des fêtes somptueuses pour le roi.

La mort de Léonard de Vinci

Avant son arrivée en France, il faut savoir que Léonard de Vinci est déjà souffrant. Il est victime d’une paralysie partielle de la main droite un an après son arrivée au Clos Lucé. En 1519, il sent que ses forces l’abandonnent et rédige son testament. Dispensé du droit d’aubaine (droit qui permet au souverain d’hériter des biens d’un étranger à la mort de ce dernier), il lègue la plupart de ses instruments et de ses œuvres à Francesco Melzi, et d’autres biens à ses serviteurs. Léonard de Vinci décède le 2 mai 1519 et sera enterré à Amboise. Selon la légende, Léonard de Vinci serait mort dans les bras de François Ier, mais cela semble très peu probable.

Après la mort de Léonard de Vinci, Louise de Savoie reprend possession des lieux. Philibert Babou de La Bourdaisière et son épouse, surnommée la belle Babou (une des favorites de François Ier), y résidèrent à partir de 1523. Michel de Gast, Capitaine des Gardes d’Henri III, qui participe à l’assassinat du Cardinal de Guise, devient le propriétaire du domaine du Clos Lucé en 1583. Le château passe ensuite dans la famille d’Amboise en 1632, par le mariage d’Antoine d’Amboise avec la petite-fille de Michel de Gast.

Pendant la Révolution française, le château échappe de justesse au pillage grâce à l’opposition de Henri-Michel d’Amboise. Le château reste dans la famille d’Amboise jusqu’en 1832. La plupart des pièces sont modifiées à plusieurs reprises. Les espaces sont réorganisés et redécorés avec d’importantes boiseries et cheminées. Les jardins sont également redessinés jusqu’à ce que le château devienne la propriété de la famille Saint Bris le 30 juillet 1855. Il sera ouvert au public à partir de 1954 par cette même famille.

L’ouverture au public entraîne une modifications de nombreux espaces afin d’accueillir des flux importants. En 2017, les propriétaires détruisent les salons du XVIIIe, classés monuments historiques, pour créer des décors censés se rapprocher de ceux qui existaient à l’époque de Léonard. Il n’existe toutefois aucune description des espaces occupés par Léonard, ni aucun mobilier subsistant. Cette modification a entrainé une plainte en justice, de la Direction régionale des Affaires culturelles, pour vandalisme.

Aujourd’hui, en plein cœur des châteaux de la Loire, nous pouvons explorer la demeure et le parc ainsi le musée de plein air, et découvrir tout le génie de cette personne, à travers sa chambre, ses ateliers restitués, les maquettes de ses inventions, et nous pouvons même tester ces dernières.

« Les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail » 

Voici une autre chose que j’adore chez Léonard De Vinci; sa vision des choses! On en ressort d’ailleurs plein de citations aujourd’hui, qui me parlent énormément. Je vous renvoie vers le site officiel du château pour en découvrir quelques-unes.

La visite du domaine

Le château est situé au cœur d’un parc de 7 ha traversé par l’Amasse, un petit affluent de la Loire. La façade est recouverte de briques roses et de pierres blanches, typique des château de la Loire. On y visite ainsi une chambre (où Léonard de Vinci rendit son dernier souffle), une cuisine, la salle du Conseil, l’oratoire d’Anne de Bretagne et la chambre de Marguerite de Navarre. On peut y voir tout une série d’objets d’époque.

Quarante maquettes réalisées par une société américaine d’après les dessins de Léonard de Vinci sont présentées dans quatre salles du sous-sol. C’est l’endroit le plus impressionnant je pense. Des animations 3D sont également présentées dans les salles des maquettes. Elles permettent de comprendre le fonctionnement des inventions de Léonard et de les voir s’animer. C’est fascinant, aussi bien pour les adultes que les enfants. C’est ici que se révèle tout le génie de cet homme dans les divers domaines qu’il a pu étudier, à savoir la peinture, les machines de guerre, le génie civil, l’anatomie (en décomposant les mouvements du cheval et de l’homme, le battement d’ailes des libellules,…), la musique, l’architecture, l’ingénierie hydraulique, la médecine (en analysant des coeurs, la position du foetus)… Un travail colossal !

Direction ensuite le parc, où l’on retrouve un parcours avec des bornes sonores et 20 machines géantes inspirées de ses croquis. Un jardin présente les travaux de Léonard sur les plantes, ainsi qu’un pont à deux niveaux, réalisé d’après un croquis de l’artiste. Je regrette de ne pas en avoir pris de photos tellement je jetais mes yeux partout! Mais je complèterai cet article dès que j’y retournerai.

Il est possible de faire la visite librement, ou accompagné d’un guide. Pour la visite libre, un dépliant de visite du château et du parc existe en 15 langues, gratuitement, à la billetterie. Dans le parc, 8 bornes sonores restituent les pensées de Léonard de Vinci en français, en italien, anglais et allemand. Il y avait aussi une exposition quand j’y suis allée, dans une annexe du parc, moyennant un supplément si je me souviens bien, où étaient exposés énormément d’oeuvres de Léonard de Vinci, ainsi que des sculptures.

L’entrée est au prix de 17€ en haute saison (du 1er avril au 15 novembre) et de 14,5€ du 16 novembre au 31 décembre). Je suis consciente que pour une famille cela peut représenter un certain coût mais c’est un incontournable de la Loire, et une visite passionnante. Il faut prévoir au moins 2h pour en faire la visite. Quelque chose que j’ai beaucoup aimé, ce sont les projections d’hologrammes très réussis, qui donnent vie à la visite.

Vous l’aurez compris, cet endroit m’a conquise. J’espère avoir été la plus précise possible et vous avoir donné envie d’y aller. A bientôt!

2 commentaires sur “Sur les traces de Léonard de Vinci au château du Clos Lucé

Ajouter un commentaire

  1. Je confirme : ton article est très complet. 🙂

    Je garde également un excellent souvenir du Clos Lucé. Je l’ai visité juste après le Château d’Amboise puisqu’ils sont très proches l’un de l’autre. J’avais laissé la voiture en bord de Loire et ça m’a fait une jolie balade dans la ville.

    Le sous-sol avec les maquettes des inventions reste ce qui m’a le plus marqué de la visite car le mobilier des pièces n’a rien d’original (sauf la cuisine que j’ai adoré). En revanche, j’avoue que j’étais glacée de voir celles qui ont données les clés à autant de guerres… Ca m’a presque rendue triste.

    Passe une bonne journée ! 👋🏽

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est sûr que les inventions ont du bon, et du moins bon … C’est toujours le cas à l’heure actuelle d’ailleurs; le progrès n’est pas toujours synonyme de positif …
      Merci, et bonne journée à toi aussi! 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :