9 jours à moto en Normandie: itinéraire et logements

Je vous reviens aujourd’hui dans la catégorie la plus lue sur mon site depuis sa création: les itinéraires/logements testés et approuvés, et on prend cette fois-ci la direction de la Normandie.

Encore tout frais dans ma tête puisque nous ne sommes revenus qu’il y a deux semaines, l’itinéraire que je vais vous proposer ci-dessous à une toute petite particularité; il a été pensé et réalisé en moto ! Notre premier road trip en Bibou Bike. Notre objectif était le suivant: sortir de la Belgique, rejoindre la côte, la longer jusqu’en Normandie, et remonter par les terres. Alterner camping et B&B en cas de mauvais temps et/ou fatigue. Voyager uniquement hors autoroute. En prendre plein les mirettes, évidemment.

Jour 1 : De la Belgique à Pendé

Attente du jour: voir la mer !

Le premier jour d’un road trip a toujours ce petit côté palpitant. Mais le premier à moto rajoute, je trouve, encore un peu plus d’excitation. De préparation aussi, car l’équipement se doit d’être au complet. Si la moto, une fois chargée à bloc et prête à partir était vraiment impressionnante, sur la route on oublie vite tout ce poids. Pour ce premier jour, pas de visite prévue, juste l’envie de rouler le long du bord de mer. Ce sera d’ailleurs notre plus grosse journée sur la route (+/- 4h). Nous n’avons pas rejoint directement la Normandie car j’avais très envie de revoir Saint-Valéry-Sur-Somme et découper la route pour ne pas rouler jusqu’au dégoût était finalement une très bonne idée. Après un premier arrêt à 📍 Hardelot pour manger, nous avons traversé la Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme à notre aise, en admirant les paysages et tous ces oiseaux autour de nous, pour arriver au logement du jour: La Canardière. Situé à quelques minutes à peine de 📍 Saint-Valéry, nous y avons passé la soirée jusqu’au coucher du soleil. Première journée plus que parfaite puisque nous avons pu déguster des moules/frites en terrasse, juste devant la baie, avec en prime la visite d’un phoque.

🛏️ B&B La Canardière
Cette maison d’hôte perdue en plein champ est une maison familiale transformée depuis peu en B&B. Proposant une unique chambre dans cette immense bâtisse, le calme était au rendez-vous. Parfait après toute cette route. Nous avons eu la chance de pouvoir profiter de la piscine hors norme une fois notre valise posée. Un réel bonheur pour se dégourdir les jambes, surtout par canicule.
Pour toujours plus de positif, nous avons eu la visite dans notre chambre de plusieurs petits chatons.
Tarif pour une nuit: 💰 59€ (vraiment pas cher puisque certains espaces de la maison sont encore en travaux)

Jour 2 : De Pendé à Étretat

Bonjour la Normandie! Après une grosse heure de route, nous avons fait une première halte à 📍 Veules-les-Roses. Très connu, c’est un des plus beaux villages de la Normandie et de France. Il faisait très chaud pour visiter mais nous sommes restés une bonne heure à découvrir les ruelles fleuries ainsi que la Veules, le plus petit fleuve de France. Ensuite, direction le camping du jour situé très proche 📍 d’Étretat, que nous visiterons en soirée et où nous profiterons de la plage jusqu’au coucher du soleil.

Camping Abijune
Très joli petit camping. Le nombre d’emplacements est limité mais il ne manque absolument rien sur place: épicerie, bar, restauration et même piscine.
Tarif pour une nuit: 💰 25,20€

Jour 3 : De Étretat à Creully

Si nous avons choisi la Normandie pour notre premier road trip à moto, ce n’était pas seulement pour sa proximité et ses paysages mais surtout pour son passé historique. Je possède depuis quelques années une liste des musées sur la guerre 40-45 que je souhaite faire, et ce voyage était l’occasion rêvée d’en barrer quelques uns. Nous avons débuté la journée par la visite de 📍 la batterie de Merville, un site incroyable qui témoigne des fortifications de l’armée de terre allemande, pour lequel je reviendrai en détail plus tard, dans un article complet, comme pour toutes les autres visites. Non loin de là, et affamés, nous avons fait un tour à 📍 Sword Beach, l’une des 5 plages du débarquement. Ensuite, nous avons rejoint le camping du jour. Au bord du soir, nous nous sommes rendus à Juno et Gold Beach pour pique-niquer sur la plage.

Les 3 rivières
Ce camping met à disposition pour les tentes, une grande prairie où le placement est libre. Nous avons choisi un joli petit coin d’ombre et installé notre campement pour la nuit.
Tarif pour une nuit: 💰 16,40€

Jour 4 : De Creully à Grancamp-Maisy

Rendez-vous dès l’ouverture au Musée des Epaves Sous-Marines du Débarquement situé à 📍 Commes. J’ai beaucoup aimé cette visite. Le musée est situé juste au bord de 📍 Port-en-Bessin-Huppain, une petite commune que j’avais déjà visité auparavant mais qui vaut toujours le coup d’œil. Sur l’heure du midi, nous sommes arrivés à 📍 Colleville pour visiter cette fois-ci le célèbre cimetière américain. Je ne pensais pas que le musée de son sous-sol était si imposant! Une belle découverte. La vue sur 📍 Omaha Beach depuis le cimetière est superbe. Après avoir monté la tente au camping, nous avons fait une longue balade jusque 📍 la Pointe du Hoc. 10km au compteur pour des paysages splendides et puis encore une belle visite.

Camping du pont du Hable
Petit camping situé en bord de mer! Ici, idem que la veille, on peut choisir sa place. Les sanitaires sont un peu rustiques, mais pour une nuit c’était très bien.
Tarif pour une nuit: 💰 16,40€

Jour 5 : De Grancamp-Maisy à Turqueville

Après 3 jours de montage/démontage de tente sous la chaleur accablante, nous étions heureux de nous retrouver deux jours dans un endroit de rêve. La journée était donc un peu plus chargée que les autres puisqu’on savait qu’un bon lit nous attendrait au soir. Premier arrêt: 📍 le cimetière allemand de la Cambe. Ayant fait le cimetière américain la veille, la différence était notable. Second arrêt à 📍 Carentan où nous nous sommes surtout attardés près de l’église Notre-Dame pour ensuite nous rendre au 📍 D-Day Experience, sans doute l’un des plus beaux musées sur la WW2. Entre les décors et le simulateur de vol en 4D, nous en avons pris plein les yeux. Non loin de là, nous avons fait le crochet par 📍 Angoville-au-Plain, là où des traces de sang de soldats sont encore visibles sur les bancs de l’église. Très impressionnant. Finalement, nous avons visité 📍 Sainte-Marie-du-Mont de fond en comble, en faisant une halte au 📍 café du 6 juin, un endroit que nous avons beaucoup apprécié. Après cette belle journée riche en visite, nous avons rejoint vers 17h notre logement, le manoir de Turqueville. En soirée, nous sommes allés manger à 📍 Sainte-Mère-Église, village que j’ai le plus apprécié du voyage.

🛏️ Le Manoir les 4 étoiles
Cette maison d’hôtes occupe un manoir de style château du XVIIIe siècle entouré de plusieurs jardins. Nous avons passé deux nuits dans cet endroit magnifique, rempli de charme. Les chambres étaient décorées avec goût, et les petits-déjeuners étaient parfaits. Je recommande vivement !
Tarif pour deux nuits: 💰 216€

Jour 6 : Turqueville – Sainte-Mère-Eglise – Turqueville

De bon matin, après un copieux petit-déjeuner, nous nous sommes rendus au 📍 Airborne Museum, un autre très beau musée, situé à 📍 Sainte-Mère-Église. Après la visite, nous avons profité de ce jour plus « light » pour se poser en terrasse et faire les magasins autour de l’église.

🛏️ Le Manoir les 4 étoiles

Jour 7 : de Turqueville à Lisieux

Après être passés par 📍 Caen, nous avons visité deux châteaux de deux époques très différentes. Le premier, 📍 le château de Crèvecœur, nous a permis de manger médiéval près de la rivière. Le second, 📍 le château de Saint-Germain-de-Livet, nous a offert une belle balade dans les jardins. La journée s’est terminée à Lisieux pour visiter 📍 la Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux que je voulais voir depuis longtemps.

Camping de la Vallée
Je vous laisse tel quel l’avis que j’ai laissé sur Google: « Camping très décevant. Les emplacements en tente ne sont pas délimités, aucune intimité. Camping très bruyant, des gens qui crient jusque minuit et de la musique constamment. Nous allions là pour nous reposer, ce fut loin d’être le cas. Sanitaires pas très propres et vétustes. Et le meilleur pour la fin, le contact très désagréable avec la dame de l’accueil.
Si nous n’avions pas payé en avance, nous serions partis. »
Vous l’aurez compris, seule déception du voyage.
Tarif pour une nuit: 💰 15,8€ et ne vaut pas plus.

Jour 8 : De Lisieux à Bouttencourt

Après avoir fui avec plaisir le camping de la veille, nous repartons sur une note positive et remontons par Rouen. Grosse surprise. En préparant notre itinéraire, j’ai longuement hésité à passer par Rouen ou non parce que nous ne sommes absolument pas pour les grandes villes. Cependant, nous avons passé une très bonne journée à Rouen, qui, en plus de son riche passé historique, est une ville à l’architecture magnifique. Aucun regret!

🛏️ Le Domaine de Sery
Pour cette dernière nuit, je nous ai déniché une petite chambre au Domaine de Sery, dans une ancienne abbaye. Ici, la piscine est posée directement dans l’étang. C’était très étrange mais à la fois très beau. Nous avons profité de notre dernière soirée pour se faire un petit apéro devant l’abbaye. Une de ces soirées d’été qu’on aimerait voir durer pour toujours, qui clôturait en beauté nos premières vraies vacances.
Tarif pour une nuit: 💰 59€

Jour 9 : Retour à la maison

Après une bonne nuit de sommeil, nous étions prêts à retrouver nos deux petits chats. Il restait moins de 200km pour rejoindre la maison, alors nous avons opté pour l’autoroute, pour la première fois du séjour, qui nous faisait gagner une bonne heure de route.

1375,9 km plus tard…

C’est une expérience que je ne regrette pas du tout. Même si nous étions parfois fatigués et que la chaleur était par moment harassante, le positif l’emporte haut la main. Je ne pense pas que nous passerons toutes nos vacances à moto, mais c’était très intéressant de le faire de cette façon. Tout le mérite revient finalement à mon Monsieur, qui a piloté la moto comme un chef alors qu’elle était extrêmement lourde quand nous étions à l’arrêt.

Au final, ce qui nous a rajouté le plus de complications, c’est de vouloir camper. Si nous avions réserver exclusivement des logements, nous aurions été beaucoup moins chargés et sans doute moins fatigués. De même que si nous avions choisi un seul logement pour la semaine et non de faire un road trip. Mais l’aventure n’aurait clairement pas été la même !

➖ Parmi les points négatifs, je relève donc:
– La canicule. Parce qu’à l’arrêt, j’ai parfois eu l’impression de fondre dans ma veste de moto.
– La fatigue. Parce qu’elle me rend chiante, il faut l’avouer.
– Le temps qu’on perd à ranger les équipements moto avant de pouvoir visiter.
– Ranger tout le matériel de camping demande beaucoup plus de patience que de tout claquer dans un coffre, soyons honnêtes.

➕ Les positifs:
– La liberté. Partir en moto est complètement différent de la voiture. On se sent en vacances à peine au bout de la rue.
– La facilité pour se garer. A Etretat par exemple, où nous étions juste devant la jetée alors que les voitures tournent des heures pour trouver une place.
– La gratuité. Pour le pont de Tancarville et les zones de stationnements.
– Pouvoir éviter les bouchons. Nous n’en avons eu qu’un seul, mais c’est là qu’on se rend compte à quel point c’est pratique.
– L’air frais qui entre dans les vêtements quand on roule. Parce que si on cuit à l’arrêt, dès qu’on roule, le vent nous fait un bien fou.
– L’aventure et certaines sensations, qui ne sont possibles exclusivement qu’à moto.
– Être collée à mon Monsieur pendant des heures sans avoir besoin d’une raison valable 🙈.
– La proximité. Je trouve qu’un voyage à moto rend plus proche qu’un voyage en voiture, mais c’est subjectif. Je ne parle pas ici de proximité physique mais plutôt de confiance. Ma vie sur la route dépend de la conduite de Monsieur, mais cette dernière est influencée par la façon dont je me tiens ou réagis à sa conduite. Une confiance mutuelle donc, beaucoup plus importante qu’en voiture.
– Pouvoir coller les autocollants des endroits visités sur le top case, ça compte ?

En revanche, ne pas pouvoir emporter tout ce que l’on souhaite, comme en voiture, n’a pas été un réel problème. Certes, il a fallu faire des choix vestimentaires, mais nous n’avons manqué de rien, et chaque chose a trouvé sa place dans l’une des trois valises de la moto. Nous avions même une couverture de sol pour se poser dans les campings ou sur le plage. Le plus difficile était finalement de retenir où se trouvait telle ou telle chose pour ne pas avoir à ouvrir toutes les valises à chaque fois. Valises qui étaient quand même lourdes puisque recouvertes de la tente pour le top case et des matelas pour les valises latérales. Les sacs de couchage, eux, rentraient à l’intérieur, et un petit bac frigo ainsi qu’une trousse de toilette également.

J’espère que cet article vous aura plu et je vous reviens très vite avec le détail de nos visites.

3 commentaires sur “9 jours à moto en Normandie: itinéraire et logements

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :