7 jours en France: 2929 km plus tard…

Le mois passé a eu lieu le voyage le moins organisé de ma vie, mais sans aucun doute le plus fun: un road trip totalement imprévu, d’une semaine, à travers la France, en van aménagé.

Passant par vignes, champs de tournesols, lavandes, montagnes, lacs et mer, je vous débriefe tout ça aujourd’hui.

De ce voyage nous étions sûr d’une seule chose: nous allions traverser la France de haut en bas, jusqu’à la côte d’Azur. Tremper nos pieds (et plus si affinités) dans la méditerranée était le but ultime. Pour le reste, ça serait un peu au feeling, en privilégiant les petites nationales une fois passé Lyon afin de croiser le maximum de petits villages.

La première étape a sonné comme une évidence. Nous avions tous les deux envie de visiter les hospices de Beaune. Direction donc la Bourgogne et advienne que pourra!

📍 Jour 1: Beaune et Meursault

🚐 Nuit à Sancé

5h30 nous sépare de Beaune. Afin d’en profiter un maximum, nous avons pris la route de bonne heure, déjà sous le soleil. Que cette excitation m’avait manquée ! Charger les valises, vérifier une dernière fois que tout est prêt, fermer la porte, revérifier, et enfin; brancher le GPS. Un pur bonheur. Les vacances peuvent commencer.

Nous sommes arrivés à Beaune vers 14h. Je m’étais renseignée sur l’histoire des hospices mais absolument pas sur leur localisation. Étant donné que pour arriver à Beaune nous avons traversé pas mal de vignes, je pensais que les hospices se trouveraient en plein milieu de celles-ci. Pas du tout! Les hospices de Beaune se trouvent en plein cœur de la ville qui est déjà de bonne taille. La bombe à eau prévue pour le sud a déjà bien servi, il faisait chaud en Bourgogne. Nous avons facilement trouver un coin d’ombre où nous garer, et c’était parti pour la visite dont je vous ai fait le déroulé ici.

Après une visite d’une bonne heure et demi, nous avons flâné dans les rues et nous nous sommes posés en terrasse. Le ticket du parking arrivant à échéance, nous avons repris la route vers Meursault cette fois, sur les traces de la Grande Vadrouille. La chaleur était encore plus forte dans ce très joli petit village où, j’ai attrapé mon premier coup de soleil, en plein visage, de quoi donner le ton de ses vacances! Il est très facile de parcourir Meursault à pied et les vignes qui entourent ce village lui donne un charme fou.

Il était déjà 18h quand nous avons décidé de rouler encore un peu afin de gagner du temps le lendemain. Tout le long de ce voyage, c’est l’application Park4night qui nous aidera à choisir notre spot pour la nuit. Ici, j’avais repéré un petit coin le long de l’eau à Feillens. Arrivés sur place, nous nous sommes vite rendus compte qu’il serait dangereux de dormir ici car nous étions au bord de l’eau et les pourtours étaient encore extrêmement spongieux à cause des inondations. Nous n’avons pas pris le risque d’y dormir. En revanche, nous avons fait un très beau pique-nique face au lac. C’est finalement à Sancé que nous avons posé la voiture pour la nuit, en plein cœur de la forêt. J’étais littéralement aux anges. Si la route pour y arriver était vraiment merdique, et pleine de trous et de cailloux, je remercie Monsieur d’avoir continué et géré comme un pilote, car les efforts ont été largement récompensés: une biche et un aigle juste en face de nous, à 10 minutes d’intervalle.. Le bruit des sangliers la nuit, et le chant des oiseaux dès le matin: typiquement le genre d’aventures que j’adore et qui laissent des souvenirs encrés en moi comme si j’y étais encore.

📍 Jour 2: Montélimar, l’Isle-sur-la-Sorgue, Moustiers-Ste-Marie

🚐 Nuit à Bauduen (lac de Sainte-Croix)

L’avantage quand on part en van, c’est que toute la maison est avec nous, peu importe où nous sommes. En dessous du sommier se trouve une véritable petite cuisine. Ultra pratique pour un premier petit-déjeuner en pleine nature, seuls au monde.

De Sancé, nous avons roulé jusque Montélimar sans s’arrêter. Je voulais à tout prix acheter du nougat (c’était l’occasion où jamais) et découvrir cette ville dont on entend quand même beaucoup parler. La visite ne fut pas à la hauteur de mes espérances. Montélimar a, certes du nougat, mais rien de transcendant. Après une visite rapide, nous avons pris la route uniquement par les nationales, et notre pause pique-nique s’est faite à l’Isle-sur-la-Sorgue, que je redécouvrais pour la seconde fois, mais que j’étais contente de faire découvrir à Monsieur. Il faisait très chaud, et l’envie de se baigner est vite apparue. Direction alors Sainte-Croix-du-Verdon, et plus précisément Bauduen, où nous passerons finalement la nuit! Après une belle trempette dans le lac qui a véritablement marqué notre arrivée dans le sud, j’avais envie d’aller au bord du soir jusque Moustiers-Sainte-Marie, et surtout de traverser le plateau de Valensole à la golden hour. Chose faite! Vers 20h30, nous étions en plein champs de lavande pour moi prendre mes photos, sous une lumière de dingue, envahis par l’odeur de lavande et sous le chant des cigales. Il y avait ce soir là, à Moustiers-Sainte-Marie, un petit marché artisanal. On cumulait vraiment toutes les choses que j’aime.

Nous avons visité le village de haut en bas, jusqu’au coucher du soleil et même après la nuit tombée. La soirée s’est terminée en mangeant un pizza en hauteur, face à ce si beau paysage.

📍 Jour 3: Draguignan, la Siagne, Antibes, Villefranche-sur-Mer

🚐 Nuit à Peillon

La première étape du jour n’était pas plus prévue que les autres, mais sur la route pour la tant attendue côte d’Azur, nous avons vu du côté de Draguignan un panneau « Cimetière Américain ». Ce sont des endroits que je trouve important de visiter, j’avais avec moi un passionné de la WW2, c’était parti pour un petit détour. Ce cimetière est très impressionnant. C’est le plus grand dans lequel je me suis rendue jusqu’à présent. L’atmosphère est toujours pour moi très lourde dans ce genre d’endroit, comme si je pouvais ressentir toute les atrocités que ces gens avaient vécu pour défendre notre pays.

Après avoir fait le tour, nous avons continué nos nationales, jusqu’à avoir faim, et là, j’ai trouvé complètement au hasard un spot incroyable à Auribeau-sur-Siagne. Nous n’aurions jamais vu cet endroit sans internet, et pourtant il valait incroyablement le coup. Il s’agit d’un petit coin, juste au bord de la Siagne, où l’on peut pique-niquer à l’aise et même se baigner, dans une eau cristalline bien que forcément un peu fraiche. Une belle découverte de plus.

40 minutes plus tard et nous voilà face à la côte d’Azur, des étoiles dans les yeux. Nous ne savions absolument pas dans quelle ville nous allions nous poser. Qu’importe, l’appel de la mer était tel que nous avons posé l’auto à Antibes, juste au bord de la mer (jamais vu ça avant, presque sur la plage), direction trempette! De là nous avons cherché un camping car il n’est pas facile de trouver un emplacement autorisé pour dormir en van près du lac. Le hasard a voulu que nous passions Nice pour atterrir dans les hauteurs de Peillon. Comme le but était de visiter Nice, nous avons pris deux nuits sur place.

A peine posé, nous avons voulu aller jusque Villefranche-sur-Mer afin de découvrir cette ville et … de nager, encore. Mais face au coucher de soleil cette fois!

📍 Jour 4: Nice

🚐 Seconde nuit à Peillon

Le programme du jour était simple: Nice.

Notre camping était à une dizaine de minutes à pied de la gare de Peillon. De là part gratuitement un train jusque Nice. Il n’en fallait pas plus pour nous convaincre de laisser la voiture et d’y aller en train. En effet, rouler et se garer dans Nice n’est pas la chose la plus simple. Cette solution était donc la plus simple et sans regret! Nous avons pris le train vers 9h pour ne rentrer qu’à 19h! J’ai pris beaucoup de plaisir à visiter Nice alors que j’avais beaucoup d’a priori. J’imaginais une ville bondée de monde, une plage où il serait impossible de poser sa serviette. Pas du tout. Il y avait en réalité très peu de gens, et Nice est une très belle ville, hyper colorée.

Nous avons commencé la visite par l’église Russe, que je voulais absolument visitée, puis par la promenade des Anglais. Nous avons alterné marche, baignade et visite en terminant par manger une glace dans le Vieux Nice.

Au soir, nous avions prévu d’avance de manger au resto de Peillon où se déroulait un petit concert. De quoi terminer cette belle journée avec brio.

📍 Jour 5: Menton et traversée du Mercantour

🚐 Nuit à Enchastrayes

Dernière étape de la côte d’Azur: Menton ! Une quarantaine de minutes séparent ces deux villes. Nous nous y sommes donc rendus de bon matin, toujours dans le but d’en profiter un maximum. Après avoir fait un joli tour dans la ville, nous savions que le moment de quitter la côte d’Azur était proche. Nous avons alors filé à la plage, en anticipant la nostalgie, avec cette fois un masque et un tuba! Et nous avons bien fait, il y a énormément de poissons à Menton, de toutes les formes, de toutes les tailles. L’eau était incroyablement bonne et ce, avant 11h du matin.

Il était ensuite déjà l’heure de partir, car une grosse route nous attendait: la traversée du Mercantour! Monsieur voulait de la montagne, je savais exactement là où je devais le mener pour qu’il reste sans voix.

Le but était de se poser à Barcelonnette. Il fallait donc passer le col de la Cayolle par Saint-Martin-d’Entraunes. Nous sommes passés par des paysages absolument dingue. Je ne trouve pas d’autre mot pour les décrire…

Une petite heure après avoir pris la route, nous sommes passés devant le village d’Entrevaux, qu’il faut absolument visiter selon moi. C’est un arrêt parfait.

Encore quelques heures plus tard, après pas mal d’arrêt pour faire des photos, nous étions à Barcelonnette, puis à Enchastrayes, au plein cœur de la montagne. Nous avons trouvé un petit magasin qui propose plein de spécialités: saucisson, fromage au lait de montagne, tarte artisanale au citron, pâtes de fruits, … Notre estomac s’est régalé à tout goûter.

Après une petite promenade du soir tout en admirant le coucher du soleil, nous étions épuisés. Les routes du Mercantour sont loin d’être de tout repos.

📍 Jour 6: Espinasses et Baume-les-Messieurs

🚐 Nuit à Saint-Nabord

C’est toujours un peu fou de se réveiller et ne plus savoir où l’on est, jusqu’à sortir de la voiture et de voir les montagnes qui nous entourent à 360°. Il fallait malheureusement continuer à remonter vers la Belgique … Premier arrêt: le bord du lac de Serre-Ponçon à Espinasses. Nous ne nous y sommes pas attardés car le but du jour était de visiter Baume-les-Messieurs. Et quelle merveilleuse surprise!

J’avais repéré l’adresse deux jours avant de partir et nous passions plus ou moins par là. C’est un endroit que je voulais voir depuis longtemps mais qui m’était complètement sorti de la tête. Une fois sur place, nous nous sommes garés assez loin avant de visiter le tout à pied, et de randonner un peu. Nous avons d’abord été jusqu’au bout, soit à la cascade des Tufs, un très bel endroit! Ensuite nous avons flâné dans le village à travers les ruelles.

Il fallait absolument que nous nous trouvions proche de Remiremont pour le lendemain matin, cependant j’avais un peu mal estimé le temps qu’il nous restait jusque là (oups 🙈 )… Il était donc passé 21h30 quand nous avons trouvé une superbe forêt à Saint-Nabord, dans les Vosges, pour nous dormir.

📍 Jour 7: Gérardmer

🚐 Nuit à Gérardmer

Pour cette dernière journée, pas trop de kilomètres! Après avoir rejoint Gérardmer, nous y avons passé la journée, et la nuit. Au programme: découverte de la ville, shopping, pédalo, randonnées et resto. C’est un endroit que j’ai beaucoup aimé, et cela nous a fait du bien de se poser un peu sans devoir reprendre l’auto et rouler encore.

J’ai fait des randonnées comme jamais je ne m’en serais cru capable. J’ai toujours pensé que je détestais les randonnées qui n’étaient pas majoritairement plates et sur terrain « facile ». Et bien je me suis découverte une nouvelle passion. J’ai adoré devoir me tenir à des cailloux et grimper, grimper encore pour arriver au sommet. J’ai adoré glisser dans la boue et me rattraper de justesse à mon bâton de randonnée pour ne pas tomber. J’ai parfois souffert et j’en ai eu les jambes qui tremblent, mais j’ai hâte de retrouver cette adrénaline qui me manque déjà tant. J’ai découvert quelque chose qui me fait vibrer et cela faisait bien longtemps que je n’avais plus eu cette sensation.

Nous avons fait deux randonnées sur la journée: une petite, au tour du lac de Gérardmer, et une plus longue, avec 300m de dénivelé positif, jusqu’à l’observatoire du Mérelle. Nous avons fait cette dernière au coucher du soleil, transportés au cœur de la forêt dans des paysages de contes de fées.

Au soir, je ne vais pas vous mentir, je me sentais vivante. J’avais les jambes en feu, mais j’étais tellement fière.

📍 Jour 8: Le Tholy

Nous savions qu’au soir, nous allions retrouver la maison. Mais pas le temps d’y penser, une nouvelle randonnée nous attendait! Depuis le Tholy, nous avons marché une bonne quinzaine de kilomètres avec ici encore pas mal de dénivelé mais tout autant de surprises sur la route. Nous nous sommes un peu perdus mais finalement, nous avons fait la randonnée à notre sauce, et c’était très bien ainsi!

Au total, sur 7 jours, nous aurons fait 2929km et vu toutes les sortes de paysages que la France propose.

Je peux encore sentir la chaleur qui se dégage des routes en pavés le soir, quand il commence à faire plus frais. J’entends toujours les cigales nous accueillir de leur plus beau chant… Je n’ai à ce jour rien trouver de plus agréable que de se balader dans de petits villages pittoresques, bercé par tout ce que le sud peut apporter.

Ce road trip était mon premier en tant que passagère et il fut mémorable. Partir à l’aventure, sans aucune préparation, était une grande première pour moi et je ne regrette absolument pas d’avoir fonctionné d’une façon différente. J’ai passé une très bonne semaine aussi intense que riche en souvenirs. Dormir dans une voiture aménagée de façon autonome est une expérience incroyable qui m’a donné plein d’idées pour la suite.

A très vite!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :