Coup de cœur pour la cité médiévale d’Entrevaux

Je vous en parlerai un peu plus tard mais le mois passé, j’ai eu la chance de faire un road trip à travers la France, du nord jusqu’à la côte d’Azur. Parmi plein de belles étapes, après avoir fait trempette toute la matinée à Menton, nous nous sommes mis en route pour commencer la remontée par Barcelonnette. Sur la route, nous sommes passés juste devant la magnifique cité médiévale d’Entrevaux, que je ne connaissais absolument pas. L’arrêt était obligatoire face à ce splendide paysage hors du temps.

Tous ceux qui ont déjà empruntés les petites routes sinueuses du Verdon savent à quel point il faut se retenir pour ne pas s’arrêter partout, tant il y a à voir. Situé dans les Alpes de Haute Provence, la cité médiévale d’Entrevaux, qui fut fortifiée par le maréchal Vauban, est selon moi une étape à ne pas manquer. Le village a d’ailleurs reçu le label ‘village et cité de caractère’ grâce à son histoire riche en événements depuis le moyen-âge, qu’il doit à sa position stratégique sur le fleuve du Var, qui marquait la frontière de la Provence et de la France.

L’histoire d’Entrevaux

L’histoire d’Entrevaux commence en 1040, lors du transfert de la ville de Glandèves (détruite par les Sarrasins), sur le site actuel d’Entrevaux en rive gauche du fleuve. Moins exposé aux crues du Var, ce nouvel emplacement stratégique est plus facilement défendable. Lors de la dédition du Comté de Nice à la Savoie en 1388, Entrevaux devient la frontière de la Provence, puis celle de la France quand celle-ci y est rattachée en 1481. Un demi-siècle plus tard, les troupes de Charles Quint, Empereur d’Allemagne et Roi d’Espagne en guerre contre le Roi de France François 1er envahissent la Provence et Entrevaux. De nombreux habitants y seront tués, et Entrevaux ne sera libéré qu’en 1542 grâce à un soulèvement des villageois. Ceux-ci offrent la Place et le château au Roi de France qui en fait une Ville Royale, relevant directement de la couronne. C’est ainsi qu’en 1693, Vauban dresse les plans des fortifications d’Entrevaux sur ordre du Roi de France Louis XIV pour verrouiller l’accès à la moyenne Provence.

Cent ans plus tard, le département des Alpes-Maritimes est créé suite à l’annexion du Comté de Nice qui est enlevé au Roi de Piémont-Sardaigne. En 1815, Entrevaux est à nouveau occupé, par les troupes piémontaises et autrichiennes cette fois, après la chute de Napoléon Ier. Le Comté de Nice est perdu et restitué au roi de Piémont. Entrevaux redevient alors frontière de la France avant que le Comté de Nice ne soit cédé à la France de Napoléon III en 1860, et que la frontière ne soit définitivement repoussée sur la crête des Alpes.

Ce n’est historiquement pas fini là, puisque lors de la Grande Guerre, des prisonniers officiers allemands seront internés à la Citadelle d’Entrevaux.

La visite de la Cité

L’entrée principale du village est assez insolite puisqu’elle se fait par la Porte Royale, située presque au bord de la route, et ce depuis 1658. Juste derrière un grand bâtiment fortifié se trouve le pont-levis à bascule qui enjambe le Var. Ce dernier est entouré de deux tours et d’un système de défense. C’était l’obstacle ultime pour pouvoir entrer dans la cité médiévale.

Passé le pont-levis nous remarquons immédiatement, juste à côté de nous, une petite prison… Non loin de là se trouve l’Office du Tourisme dans lequel on peut se procurer un plan de la cité ainsi que des jetons pour accéder à la Citadelle.

Après ce petit ‘couloir’, nous nous retrouvons directement dans une petite cour, au cœur du village médiéval. Quelle belle découverte! Nous avons personnellement choisi de visiter la cité comme bon nous semble, un peu aléatoirement, en déambulant au hasard à travers les ruelles. La cité médiévale regorge de pépites. Nous avons l’impression de faire un voyage dans le temps, où tout est conservé impeccablement.

Nous finirons par tomber sur une cathédrale de style gothique provençal, avec un cœur baroque, que nous avons pu visiter de l’intérieur. Dédiée à Notre-Dame de l’Assomption, elle fut construite entre 1604 et 1667 puis intégrée aux fortifications.

Nous ne l’avons pas visité mais sachez qu’Entrevaux est également connu pour son musée de la moto. Un grand nombre de motards fréquentent en effet ces routes propices aux road trips. C’est un passionné qui a réuni ici des anciens modèles de motos. Ce musée est totalement gratuit mais n’ouvre qu’en été (de juillet à fin septembre).

La Citadelle d’Entrevaux

Construite sur un éperon rocheux, la citadelle d’Entrevaux culmine à 156m au dessus du village. Elle fut renforcée par Vauban, l’ingénieur de Louis XIV. Le village faisait partie de la ligne fortifiée qui marquait la frontière de la Provence et de la France avec le Royaume de Piémont-Sardaigne. Vauban a également fait construire les 9 rampes du chemin de communication entre le village et le château, car avant cela, la Citadelle n’était accessible qu’en sortant de la ville par la montagne.

L’accès à la citadelle se fait via un portique automatique en haut du village. Pour l’atteindre, il vous faudra monter les 800m de chemin répartis sur 9 rampes. L’ascension dure une trentaine de minutes.

Bon à savoir

Le parking à Entrevaux est totalement gratuit. Bien que pas très grand, nous avons trouvé une place assez facilement. Pour les amoureux des chats, on en rencontre quelques-uns dans la cité médiévale qui ne demandent qu’à être câlinés. On trouve aussi quelques boutiques provençales où faire le plein de souvenirs.

Cette découverte surprise a été un énorme coup de cœur pour nous. Nous avons vraiment eu l’impression de revenir des siècles en arrière, en plein Moyen-âge, où tout semble figé. Typiquement le genre de petit village du sud que j’adore.

A très vite pour vous parler plus en détail de ce fabuleux road trip.

Un commentaire sur “Coup de cœur pour la cité médiévale d’Entrevaux

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :