Une journée dans la neige du côté de Bastogne

On ne pouvait mieux commencer l’année! Ce samedi, je me suis rendue du côté de Bastogne à la découverte de quelques incontournables, mais surtout, pour effectuer une belle randonnée. 22km dans la neige, dans le calme absolu, avec cette superbe lumière qu’offre l’hiver. Qui dit mieux?

La région de Bastogne n’a pas été choisie au hasard. Ici, on peut se rendre dans différents endroits marqués d’une façon ou d’une autre par les traces de la seconde guerre mondiale, à condition d’avoir un bon guide! J’adore ce genre de découvertes passionnantes.

La journée a commencé pour nous dès le lever du soleil, au Bois Jacques, connu pour ses Fox Holes; ces trous creusés dans le sol où se cachaient les soldats. Il y avait une sacré couche de neige et surtout: personne! Toute cette neige permet de se visualiser (ou presque) dans la peau de ces soldats, qui durant des jours et des nuits, s’y sont cachés, à même le sol, dans un froid certainement bien plus glacial que ce jour là. Essayez d’imaginer le contexte, repliés dans ces trous glacials, les soldats étaient séparés par l’ennemi seulement par un épais brouillard, avec comme seul repère, le bruit de la neige qui craque sous les chaussures… Ce qui vous semble être de simples trous dans le sol prend tout de suite un autre sens!

Dans ce bois, il y avait déjà de quoi faire une belle petite balade dans une couche de neige fraiche très épaisse. Les arbres étaient gelés et leurs troncs étaient recouverts d’une grosse couche de glace. Après plus d’une année sans voir la neige, j’ai redécouvert ce bruit magique que fait la neige sous nos pas … Le bonheur.

Ensuite, nous sommes passés par le village de Foy, où l’on peut encore voir des impacts de balles sur certaines façades, pour se rendre en direction du cimetière militaire allemand de Recogne. Ici, la lumière était dingue, et il n’y a pas meilleur moment selon moi pour visiter ce genre de lieu que quand il est recouvert de neige. Ce cimetière militaire rassemble les dépouilles de soldats allemands tombés lors du Second conflit mondial. Ici reposent 6.807 combattants allemands dont le plus jeune avait à peine 17 ans et le plus âgé 52 ans. Le cimetière a été aménagé avec un mur de clôture et une chapelle. Cette dernière est composée de grès rose de l’Eifel et de murs intérieurs en pierres d’ardoise. On peut d’ailleurs y entrer pour admirer le tout.

2021 n’est malheureusement pas épargnée par les petits esprits qui se rendent ici uniquement pour faire de la luge et pique-niquer. Je n’ai vu personne à part nous être là pour le côté historique. La bêtise humaine me sidèrera toujours …

Vers midi, direction Bastogne ! Ici, je découvre pour la première fois le Mémorial du Mardasson, qui se situe juste à côté du Bastogne War Museum. Il faisait un peu de brouillard, ce qui donne, en plus de la neige, un charme fou aux monuments historiques. Le Mémorial du Mardasson est un monument qui témoigne de la reconnaissance de la population belge aux soldats américains qui, durant l’hiver 1944-1945, donnèrent leur vie lors de la bataille des Ardennes pour contrer la dernière offensive allemande.

Et c’est ici qu’à commencé notre randonnée. Nous avons traversé Neffe et sommes passés le bois de la Paix. Ce dernier, situé entre le Mémorial du Mardasson et le village de Bizory, a été réalisé dans le cadre de la commémoration du 50ème anniversaire de la Bataille des Ardennes. Sur une surface de trois hectares, plus de 4000 arbres ont été plantés. Ces arbres ont été plantés pour que du ciel, on puisse voir apparaître le sigle de l’UNICEF. Ce bois est dédié aux combattants et civils belges et alliés qui se sont battus pour notre liberté. Le jour de l’inauguration officielle du Bois de la Paix, soit le 11 juin 1994, chaque vétéran américain était invité. Tout autour de la partie centrale du bois, les villes martyres de la guerre se présentent sur un panneau et trois arbres symbolisent leur région.

Un peu plus loin, un petit arrêt pour faire un câlin aux vaches fut nécessaire. Tout au long de cette randonnée, nous n’avons croisé que très très peu de monde, pourtant le temps était superbe. Il faisait -1 mais à aucun moment je n’ai ressenti le froid. Il faut dire qu’en pleine après-midi, le soleil était de la partie pour nous réchauffer.

Après un arrêt dans le centre-ville de Bastogne pour acheter la galette des rois, nous sommes partis du côté de St Hubert, à Mirwart, pour une autre petite randonnée autour d’une pisciculture. A pourtant à peine 30 minutes de route, il n’y avait pourtant pas de trace de neige ici… Du moins à notre arrivée. Car à notre départ, la neige a commencé à tomber et à recouvrir tous les paysages d’un joli manteau blanc. De quoi terminer la journée comme elle a commencé; pleine de magie.

Il est temps pour moi de vous souhaiter une très bonne et heureuse année 2021. Que tous vos souhaits les plus chers se réalisent, encore en mieux!

A bientôt!

Un commentaire sur “Une journée dans la neige du côté de Bastogne

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :