Le Plateau de Valensole: entre lavandes et lac

Je continue de rattraper mon retard sur les articles de France que je n’ai jamais publiés et aujourd’hui, on part dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. On le sait tous, la France abrite une multitude de paysages qui laissent rêveur. Le Plateau de Valensole fait partie de mes préférés. Vous savez, ces champs de lavandes à perte de vue, et cette eau du Verdon si turquoise…

Valensole

Étendue sur près de 12.700 hectares, Valensole est l’une des plus vastes communes de France. On la surnommé le ‘grenier de la région’. Son plateau est essentiellement consacré à la culture de la lavande et de céréales. Tout au long de l’année, on peut y observer un paysage de rêve. L’hiver, ce sont les alpes enneigées. Au printemps, les amandiers commencent à fleurir. Juin/juillet offre la vue que je préfère; celle des multiples lavandes à perte de vue, en alternance avec les blés dorés. L’hiver, c’est l’ocre des terres labourées qui colore le paysage.

Pour photographier les lavandes, l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque est extrêmement prisée. Les champs de lavandes sont situés dans un vallon, ce qui rend le tout splendide. Malheureusement l’endroit est bondé de monde, mais rassurez-vous, on peut s’arrêter absolument partout pour faire des photos des lavandes ailleurs. La seule chose à laquelle j’ai du particulièrement faire attention, c’est aux insectes, puisque je suis allergique à leur piqûre. J’ai entendu dire que, quand on s’approche d’une lavande, il faut taper du pied sur le sol pour chasser les serpents ou du moins les couleuvres, mais je ne sais pas s’il y en a beaucoup ou non…

Le Plateau de Valensole est aujourd’hui l’un des lieux les plus importants en ce qui concerne la culture de la lavande. Les romains parfumaient déjà leurs bains et leurs vêtements de lavande et mettaient des sachets de lavande dans leurs armoires en faisant des vœux d’amour. La lavande fut implantée en France par les phocéens, et a trouvé sa place en Provence grâce au climat favorisant sa productivité. 300 jours de soleil par an! C’est énorme pour moi, petite Belge.

La culture de la lavande s’est aujourd’hui bien développée. On a vu apparaitre dans les années 20, le lavandin, qui est un hybride de la lavande et se multiplie uniquement par bouturage. Il est très utilisé en parfumerie et en huiles essentielles. Très cultivé, il donne d’excellents rendements. On le reconnaît à ses épis fournis et réguliers, contrairement aux lavandes. Sa production d’essence est jusqu’à dix fois supérieure à celle de la lavande traditionnelle.

Avant de prendre la route pour Sainte-Croix. J’ai visité les lavandes Angelvin. Il s’agit d’un établissement familial qui vous accueille parmi les plus beaux paysages de Haute Provence pour vous faire découvrir son métier: la culture de la lavande à la méthode traditionnelle. A l’entrée, on trouve une fabuleuse boutique avec toutes sortes de produits fabriqués sur place.

Le Lac Sainte-Croix

Prochain incontournable sur le Plateau de Valensole: le lac de Saint-Croix. Je pense que tout le monde connait le Verdon, on sait tout que cet endroit est idyllique, que les eaux sont cristallines, … Je voulais voir ça de mes propres yeux, et je n’ai pas été déçue, au contraire.

Dans cette région, le projet initial consistait à noyer la vallée des Salles par la création d’un lac sur le cours du Verdon. C’est ainsi qu’en 1973, le lac de Sainte-Croix voit le jour. C’est le 3ème plus grand lac de France, s’étendant sur 2.200 hectares. Le barrage, construit à l’entrée des gorges retient 760 millions de m³ d’eau, ce qui alimente en électricité les villes situées à proximité.

J’ai posé ma valise au camping municipal Les Roches, situé au bord du lac de Sainte Croix du Verdon. Un paradis! Après avoir posé la tente, direction le lac pour une heure de pédalo et de baignade dans un décor idyllique.

Parmi les activités nautiques proposées au bord de l’eau, on retrouve la voile, la location de bateaux électriques, le pédalo et la pêche. Au soir, après avoir mangé au petit snack itinérant qui proposait d’excellent burgers, on a pu voir une couleuvre se glisser dans l’eau, et des Canadair venus chercher de l’eau en renfort pour un incendie qui avait lieu non loin de notre camping. Les incendies sont malheureusement très courant dans la région. A 22h passé, il faisait encore incroyablement bon, et j’étais toujours au bord du lac, dans un calme incroyable.

Le camping est situé à 500 mètres du village provençal de Sainte-Croix-du-Verdon où les commerces sont variés. Nous y sommes allés pour chercher de l’eau fraiche et des glaces. Ce camping est un endroit où je pourrais rester facilement une ou deux semaines, comme le lac Léman.

Moutiers-Sainte-Marie

Je ne suis pas certaine du tout que Moustiers-Sainte-Marie fasse partie du plateau de Valensole mais j’en profite quand même pour vous en parler car c’est l’un des plus beaux villages de France et je le trouve très impressionnant. A savoir que Moustiers-Sainte-Marie est fondé au Ve siècle par une colonie de moines.

Blottie contre un énorme rocher, j’ai pu lire qu’on compare souvent ce village à une crèche, avec son étoile suspendue dans le vide. L’étoile de Moustiers est, en effet, accrochée à une chaîne, tendue entre deux montagnes, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol. Selon la légende rapportée par Frédéric Mistral, il s’agit d’une offrande. Le chevalier de Blacas, qui fut fait prisonnier en croisade par les Mamelouks à Damiette (en 1249), fit la promesse de consacrer un monument à la Vierge s’il revenait un jour en son fief. Revenu sain et sauf, il a tenu sa promesse et a fait suspendre une étoile à seize branches, emblème de sa famille.

Une autre légende raconte que deux amoureux du village, issus de deux familles ennemies qui leur interdisaient de s’aimer, se sont suicidés ici, et que les deux familles ont ensuite fait suspendre cette chaîne. Ce n’est pas tout puisqu’il existe au total 17 versions sur l’origine de cette étoile dont on ne connaitra jamais la réelle signification. Au total, l’étoile est tombée au moins onze fois en tout. Ce qu’on peut voir aujourd’hui est une nouvelle étoile reproduite en 1957 à la suite d’une énième chute. La chaîne actuelle, longue de 135 m, pèse environ 150 kg et l’étoile a un diamètre de 115 cm pour cinq branches.

La commune a également obtenu le label officiel des ‘Villages et cités de caractère’. Vous comprenez pourquoi…

Pour vous résumer simplement cette escapade, cet endroit m’a complètement conquise! J’en garde un excellent souvenir, tout était absolument parfait, et je pense y retourner très certainement un jour.

A bientôt!

Un commentaire sur “Le Plateau de Valensole: entre lavandes et lac

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :