Les gorges du Fier

Direction la Haute-Savoie aujourd’hui pour une activité formidable; la visite des gorges du Fier

Les gorges du Fier sont une curiosité naturelle remarquable de France. Ces gorges sont très étroites et très profondes et on peut les visiter grâce à une passerelle fixée à flanc de rocher. Ceux qui ont le vertige aimeront peut-être un peu moins. La passerelle a été aménagée en 1869 par l’architecte annécien Marius Vallin. Je trouve toujours cela surprenant qu’on puisse avoir créer des choses si folles il y a pourtant si longtemps, j’entends donc sans les moyens actuels.

Cette gorge a été taillée par le puissant torrent du Fier dans la commune de Lovagny à quelque onze kilomètres à l’ouest d’Annecy. D’ailleurs, le Fier est l’une des principales rivières de la Haute-Savoie. J’ai été la voir à plusieurs endroits différents, je m’y suis même baignée et ses eaux sont si cristallines qu’on y voit les poissons.

A 10 Km d’Annecy, le Fier a creusé l’un des plus grandioses phénomènes d’érosion par les eaux courantes: les Gorges du Fier.

La visite s’effectue par un chemin bien indiquée. Elle dure une heure, à savoir que l’aller et le retour s’effectue par le même chemin. Le prix d’entrée est fixé à 5,80€, ce que je trouve totalement raisonnable!

La passerelle est longue de 252m, suspendue à 25m au-dessus de la rivière. C’est très impressionnant. Il y fait super frais, c’est agréable par temps de grosses chaleurs. On pénètre à l’intérieur des gorges où coule, dans le bas de tout, le Fier. Le long de la promenade, on peut admirer des amas de blocs de rochers aux formes vraiment insolites. L’imagination est de sortie. Ce que j’ai le plus aimé, ce sont les jeux de lumières.

A mi-parcours, contre la paroi rocheuse, une échelle de mesures indique les hauteurs atteintes par les eaux lors des grandes crues. Ça, ça fout un peu les pétoches! Comme je le disais dans mon article sur Vaison-la-Romaine, il est tellement difficile de s’imaginer les eaux monter à ce point en quelques heures.

A la sortie du canyon, quelques marches conduisent à un espace aménagé où sont présentés la localisation géographique du Fier et des Gorges, les curiosités géologiques et géomorphologiques spécifiques à ce site et le cycle de l’eau. C’est ici qu’on pouvait voir au loin…des imbéciles. Vous savez, cette catégorie de personnes inconscientes qui se pensent au dessus des lois, ou encore immortelle. Je ne sais pas vous, mais moi ça me fâche de voir des inconscients risquer leur vie à sauter dans des gorges dont l’eau est quand même glaciale et dont les parois sont si étroites que la moindre déviation pourrait rendre leur chute fatale… Il est pourtant indiqué partout que la baignade est interdite …

Cela ne m’a bien-entendu pas gâché la visite qui était vraiment à couper le souffle.

En fin de tout, avant de quitter les lieux, on accède à une pièce aménagée, où sont exposées de nombreuses photos démontrant les évènements marquants de la région, de 1860 à nos jours, ainsi que celles des grandes crues et de leurs conséquences sur le site.

Et encore une petite légende pour cet endroit insolite. Selon la légende locale, le comte de Montrottier était inquiet à propos de la chasteté de sa femme, Diane. Il chargea un jeune homme de surveiller cette dernière. Le garçon, secrètement amoureux de Diane, s’exécuta et se mit à la suivre jusqu’au jour où il la surprit enlacée dans les bras du comte de Pontverre, le rival de son époux. L’homme ressentit alors une collègue immense envers elle et, pour se venger, il prévint le comte de Montrottier qui organisa une mise en scène afin de piéger le couple. Démasqué et pris de panique, le comte de Pontverre prit alors la fuite à cheval. Le jeune homme, déterminé à le rattraper, s’accrocha fermement à la queue du cheval. Le cavalier le traina jusqu’en dessus du Fier et trancha la queue de son cheval. Le jeune homme chuta et disparut à l’endroit où se formèrent les gorges…

Depuis ce temps là, les habitants de la vallée entendent parfois des gémissements lointains surgir des gorges. Je vous laisse deviner la suite; certains disent qu’il s’agit des lamentations du jeune homme, qui regrette son amour perdu!

Sur ces bonnes paroles, j’espère que ce petit article vous aura donné envie de visiter les gorges du Fier, c’est vraiment une chouette expérience!

A bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :