Coup de coeur pour Saint-Rémy-de-Blot

Vous est-il déjà arriver de regarder une photo et d’être plonger dans un intense sentiment de nostalgie ? Pour ma part, j’ai une photo en particulier qui me donne cet effet là, il s’agit de celle du Pont Roman de Menat, qui illustre cet article.

J’ai trainé pour vous écrire ces lignes, et je ne serai même pas vous expliquer pourquoi, mais cet endroit m’a profondément marqué. Je me souviens de tout, de chaque détail concernant cette soirée passée là-bas, et peut-être que mes souvenirs idéalisent ce moment passé mais, ce jour fait parti des plus beaux dont je me souvienne. Et pourtant, c’était une journée si simple. Une jolie ville, beaucoup de nature, une mignonne auberge, un château, un pont, le soleil qui commence à se coucher et un pique-nique improvisé au bord de la rivière, où commencent à s’agiter les truitelles et saumons.

Trêve de nostalgie, je vous raconte tout sur Saint-Rémy-de-Blot!

Située au nord du département du Puy-de-Dôme, Saint-Rémy-de-Blot est une commune française d’environ 15 km2. Pourquoi j’ai choisi cette ville comme étape lors de mon road trip et pas une autre? A vrai dire je n’en sais rien du tout! Le destin… Il me fallait une étape intermédiaire entre Chouvigny, où je venais de faire la descente des gorges de la Sioule en kayak et Lyon. J’ai choisi une ville au hasard en cherchant un hôtel sur Booking. C’est une fois sur place que j’ai appris l’existence du Pont de Menat, et du Château Rocher; les deux incontournables de Saint-Rémy-de-Blot.

Le Château-Rocher

Après avoir posé nos valises à l’auberge du Château, dont je vous parle juste en dessous, j’ai vite compris qu’il devait y avoir pas loin un château. Perspicace n’est-ce pas? Effectivement, à 20 minutes à pied de l’auberge se trouvait le Château-Rocher, appelé à l’origine ‘Blot-le-Château’.

Ce dernier est situé sur une falaise de 150 mètres qui surplombe la Sioule. Auparavant, son objectif était la surveillance de la vallée de la Sioule et du pont de Menat, lieu de passage entre l’Auvergne et le Bourbonnais. La forteresse a été construite à la fin du XIe siècle à l’initiative d’Archambaud le Fort, seigneur de Bourbon. L’édification et l’agrandissement du château se sont poursuivis jusqu’au XVe siècle. Il aurait ensuite été abandonné au cours du XVIIIe siècle et devenu petit à petit, des ruines, classées monument historique le 20 janvier 1913

Depuis 1964, l’Association Château-Rocher a entrepris des travaux de consolidation. L’accès au site est gratuit une partie de l’année et en juillet/août, l’Association Château-Rocher propose des visites guidées.

A l’époque, l’accès au Château-Rocher s’effectuait en trois temps. Il fallait premièrement franchir la première porte se trouvant dans la basse-cour. De là, il fallait monter au château et pénétrer par un pont mobile en maçonnerie franchissant le fossé et une porte percée dans l’enceinte extérieure. Après tout cela, il fallait encore franchir la barbacane d’entrée afin d’arriver à la porte principale et son pont-levis. Vous l’aurez compris, l’accès se méritait! Aujourd’hui, on accède très facilement au château depuis le parking.

Le Pont de Menat

Après avoir rêvassée au Château-Rocher, direction la rivière. Je ne savais pas encore que j’y trouverai un petit pont d’époque plus que magnifique: le Pont de Menat.

Le Pont de Menat est un pont médiéval en dos d’âne dont l’origine est très incertaine. Il est situé sur la rivière de la Sioule, à cheval sur les communes de Saint-Rémy-de-Blot et de Menat. Il aurait été implanté sur l’ancienne voie romaine d’Augustonemetum à Aquae Nerii. Au XIIe siècle, c’était le seul passage entre Ébreuil et Châteauneuf-les-Bains sur la Sioule. La première mention connue de ce pont est à l’occasion d’un procès entre l’Abbé de Menat et le seigneur de Château-Rocher en 1344. Le pont est mentionné comme existant alors depuis plus de 75 ans.

Grâce à des travaux de consolidations, après qu’une partie soit emportée lors d’une crue importante, le pont a été utilisé comme unique moyen de franchissement de la Sioule au niveau de Menat, jusqu’en 1839, date de la construction du nouveau pont.

Cet endroit est le symbole même du calme et de la sérénité pour moi. C’est typiquement le genre d’endroit que je recherche pour me balader lors des soirées d’été ensoleillées. J’y suis restée jusqu’à la tombée de la nuit.

L’Auberge du château

C’est ici que j’ai passé la nuit; à l’Auberge du Château. Cet établissement 2* dispose d’un jardin, d’un bar et d’un salon commun. Chaque chambre offre une vue sur le jardin. Les chambres sont équipées d’un bureau, d’une télévision et d’une salle de bains privative. L’Auberge sert un petit-déjeuner continental et le restaurant sur place sert une cuisine française. Il est possible de manger en terrasse, tout en admirant la vue sur les routes de campagnes.

L’Auberge n’est autre que l’ancienne école du village de Saint-Rémy-de-Blot! Sur place il est possible de faire du canoë, de la pêche, de la randonnée, du cyclotourisme, du VTT, de l’équitation, etc.

Les tarifs ne sont vraiment pas élevés. Il me semble avoir payé une soixantaine d’euros la nuit, pour deux personnes, en juin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :