Urquhart Castle; à la recherche du Loch Ness

Sous un temps typiquement écossais, je me suis rendue au château d’Urquhart, suivant les traces de la légende du Loch Ness.

D’Urquhart Castle, il ne reste que des ruines. Mais sa légende attire les foules. Pour s’y rendre, il faut aller dans les Highlands, au sud-ouest d’Inverness.

Fondé à l’emplacement d’une forteresse du Moyen Âge, le château d’Urquhart est édifié du 13e au 16e siècle. Il est passé de mains en mains durant les guerres d’indépendance de l’Écosse avant de devenir château royal et de subir plusieurs attaques de la part des comtes de Ross du clan MacDonald.

En 1509, c’est le clan Grant qui en fait l’acquisition mais les raids des MacDonald se poursuivent. Les défenses du château sont renforcées au XVIe siècle, mais Urquhart castle sera abandonné dès le milieu du XVIIe siècle, puis partiellement détruit pour éviter son utilisation par les forces jacobites. C’est ainsi que les restes du château devinrent petit à petit les ruines que l’on connait aujourd’hui. Au 20ème siècle, le château est placé sous la protection de l’État, qui l’ouvert au public, devenant un des châteaux les plus visités d’Écosse.

Si ce château est tant renommé, c’est bien-sûr parce qu’il est situé sur un promontoire rocheux surplombant le loch Ness. Son entrée est protégée par une douve et un pont-levis. Ses bâtiments sont organisés autour de deux cours. La basse-cour abrite la majorité des structures encore intactes, comme la porterie et la Grant tower, haute de cinq étages, à l’extrémité nord. La haute-cour, au sud, est située à une altitude plus élevée et abrite les ruines de bâtiments plus anciens.

Dans le musée située à l’accueil du bâtiment, les histoires d’Urquhart sont racontées à travers une collection d’objets archéologiques. On découvre très vite en sortant un grand trébuchet qui est toujours fonctionnel.

Ensuite, on parcourt les ruines librement. Il est possible de monter dans la Grant Tower et d’y découvrir une toute petite cellule de prison, qui aurait abrité le légendaire barde gaélique Domhnall Donn. Ce que j’ai surtout fait, c’est fixé le lac de longues minutes, m’imaginant voir de mes propres yeux cette fameuse Nessie. Que nenni…

Pour le reste, il faudra faire appel à votre imagination pour imaginer le château quand il était encore debout. Pour vous aider, de nombreux panneaux sont présents sur le site avec des dessins du château avant son abandon.

L’entrée coûtait 12.00£ quand je m’y suis rendue, ce qui est le prix moyen pour visiter un château en Écosse. J’ai toujours un peu plus de mal à m’imprégner des lieux quand il n’en reste que des ruines mais je ne regrette pas d’y avoir été pour autant. Le cadre d’Urquhart Castle reste quand même exceptionnel et même si je n’ai pas vu Nessie, j’ai quand même pu en rêver.

A très vite.

3 commentaires sur “Urquhart Castle; à la recherche du Loch Ness

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :