Visiter les salins d’Aigues-Mortes en petit train

Je reviens vous parler aujourd’hui d’une chouette activité, un peu insolite, à faire en Camargue: il s’agit de la visite des salins d’Aigues Mortes.

Situés sur la commune d’Aigues-Mortes, et dans le département du Gard, les salins sont des installations d’origine anthropique dont le but est de favoriser l’extraction et la collecte de sel marin à partir de l’entrée d’une ressource; l’eau de mer. Des bassins de faibles profondeurs appelés carreaux, servent à récolter le sel, obtenu par l’évaporation de l’eau de mer, sous l’action combinée du soleil et du vent. Le sel donne à l’eau un aspect rose parfois même assez vif. C’est un spectacle assez inhabituel et c’est exactement pour cette raison que j’ai voulu visiter ces salins, en plus du fait que les flamants roses vivent au bord du lac!

L’histoire de l’exploitation du sel

L’exploitation du sel à Aigues-Mortes est une activité économique qui remonte à l’Antiquité. La première activité des salins est attribuée à un ingénieur romain, Peccius, qui laissa son nom au marais de Peccais. Durant le Moyen Âge, alors que le village d’Aigues-Mortes est fortement influencé par l’abbaye de Psalmodie toute proche, l’économie est essentiellement tournée vers la pêche et les salins. Lors du règne de Louis IX, alors que l’abbaye passe sous sa domination, une partie des marais sont assainis, pour faciliter l’activité et les échanges commerciaux de la région. Le développement local est poursuivi sous le règne de Philippe III, dit le Hardi et Philippe IV, dit le Bel, et voit la création des remparts d’Aigues-Mortes. On pourra voir ces impressionnants remparts lors de la visite. A la fin du XVIIème siècle, 17 petits salins étaient exploités dans l’enclos de Peccais, appartenant à divers propriétaires. Après les graves inondations de 1842, ils s’associèrent à un négociant montpelliérain pour fonder en 1856 la Compagnie des Salins du Midi, connue sous le nom de ‘Salins’.

Aujourd’hui, dix sauniers y perpétuent la tradition, gérant les mouvements des eaux en fonction des coups de vent, des orages et de la salinité et continuent ainsi la récolte du sel et de la Fleur de Sel de Camargue.

La Fleur de Sel

Je pense que tout le monde connais les marques ‘La Baleine’ ou ‘Le Saunier de Camargue’. Et bien ce sont des productions des salins d’Aigues Mortes vendus sous ces deux marques commerciales. La production est composée de sel fin, gros sel, et fleur de sel. La fleur de sel est produite l’été, lorsque le vent cesse de souffler. Des millions de cristaux de sel se forment alors à la surface de l’eau pour donner naissance à la Fleur de Sel de Camargue. Vendue telle quelle ou agrémentée de piments, herbes de Provence, ou d’autres épices, j’en ai acheté un pot lors de ma visite, qui est magnifiquement décoré d’un flamant rose!

On utilise la fleur de sel pour révéler la saveur des plats qu’elle accompagne. A table ou en fin de cuisson, elle est idéale pour accommoder les grillades, les poissons et les salades de crudités.

La première réserve de Flamants Roses en Europe

Si exotiques et pourtant bien sur le territoire français; les flamants roses. C’est une faune unique qu’abritent les salins d’Aigues-Mortes: 200 espèces d’oiseaux, dont 157 espèces protégées. C’est l’endroit idéal pour eux car les oiseaux y sont peu dérangés et c’est un grand réservoir alimentaire. C’est aussi un lieu de reproduction d’une importance primordiale pour les oiseaux qui y séjournent durant le printemps et l’été.

La flore n’est pas en reste, 208 espèces végétales dont 20 espèces protégées y sont recensées. La récolte du sel sur le salin depuis des centaines d’années a favorisé une flore particulière et spécifique au milieu salicole.

Les visites

On peut visiter les salins d’Aigues-Mortes de différentes façons. A pied, en VTT, en vélo ou encore en petits trains. J’ai choisi la dernière option que je trouvais la plus chouette, et qui coûte 10,8€ par adulte.

Une fois embarqués à bord du bord du petit train, c’est un voyage de plus d’une heure au cœur du Salin d’Aigues-Mortes qui s’offre à vous. Un guide nous explique absolument tout sur ces salins et nous montre la faune, la flore, les différents bassins et leur coloration particulière. On y découvre également une salle d’exposition et on peut grimper sur la ‘camelle’ pour un splendide panorama sur le plus grand salin de Méditerranée, et la ville d’Aigues-Mortes. On peut aussi faire des achats à la boutique.

Il y a donc deux boutiques; une à mi-parcours et une à l’accueil. Les boutiques proposent évidemment les fameux sels de Camargue produits sur les salins même et notamment la Fleur de Sel de Camargue. On y trouve aussi des sels aromatisés, des recettes exclusives mais aussi des produits régionaux et objets liés au sel (salières,…). En plus de la fleur de sel, j’ai acheté deux jolis portes-clés en forme de flamands roses.

Sur place un petit espace de restauration est à votre disposition avec des sandwichs, glaces, … C’est vraiment l’endroit idéal pour passer une chouette après-midi tout en apprenant des choses sur la région et sur cette fabrication un peu spéciale. J’ai l’impression que les gens ont tendance à oublier comment les matières premières sont fabriquées, et que c’est une bonne chose, notamment aux enfants, de le rappeler!

Je vous dit à très vite pour une autre découverte!

7 commentaires sur “Visiter les salins d’Aigues-Mortes en petit train

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :