J’ai visité le château le plus hanté d’Écosse: Glamis Castle

Cette semaine, je me suis aperçue que je n’avais jamais parlé de ma visite du château de Glamis, alors que c’est celle qui m’a le plus marquée! J’en avais brièvement parlé dans mon article sur les fantômes d’Ecosse, mais je n’étais pas rentrée dans les détails de la visite. Je rattrape donc mon retard aujourd’hui.

Glamis Castle est LE château à visiter en Ecosse. S’il fallait n’en choisir un, que je prendrai celui-là. Situé dans la région de l’Angus, Glamis Castle serait le plus hanté du pays; on y aurait recensé pas moins de sept fantômes, d’autres montent ce chiffre à neuf. Mais ce n’est même pas pour ça que c’est mon préféré.

L’histoire de Glamis

Glamis est le siège des comtes de Strathmore et Kinghorne. Si vous avez une impression de déjà vu en l’observant, c’est parce que ce château se trouve sur les billets de dix livres émis par la Royal Bank of Scotland.

Le bâtiment central, en forme de L, date du 15ème siècle. Il a été modifié, et au long des siècles, on y a ajouté d’autres bâtiments, ce qui donne à l’édifice actuel son apparence impressionnante. On trouve des traces de peuplement préhistorique dans les environs du château comme la pierre picte, ou ‘Eassie Stone’, qui fut trouvée dans le lit d’un ruisseau du village voisin d’Eassie. Le but et la signification de ces pierres n’est que partiellement compris. Certains pensent qu’elles servaient de monuments commémoratifs, les symboles indiqueraient alors l’appartenance à des clans, la lignée ou la parentée. Il est plus certain que certaines pierres représentaient des cérémonies et rituels anciens, comme la pierre d’Eassie.

Parmi les grands noms historiques qui ont foulé Glamis Castle, on retrouve tout d’abord en 1034, la mort du roi Malcolm II. En 1372, le château de Glamis fut donné par Robert II d’Écosse aux seigneurs de Glamis, qui deviendront Comte de Strathmore et Kinghorne. En 1562, la célèbre reine d’Écosse Marie Stuart se rend au château. La reine mère Elizabeth, mère de l’actuelle reine Élisabeth II, fut elle-même sacrée reine en 1937 et passa son enfance au château. C’est également là que naquit sa fille cadette Margaret en 1930, tandis que sa mère Cecilia Nina Cavendish-Bentinck y repose depuis 1938.

La visite

On entre au château de Glamis, en voiture, par une grande allée bordée de pelouses, après avoir reçu près de l’entrée, un bracelet qui fait office de ticket d’entrée. Rien que l’entrée est déjà majestueuse. Une fois garé, on peut déambuler autour du château à sa guise. C’est très difficile de décrire l’immensité de ce château, et surtout cette impression de hauteur. Pour entrer, il faut attendre la visite guidée. On ne déambule pas à l’intérieur du château sans guide. La visite est faite en anglais, et tourne presque exclusivement autour des fantômes qu’abritent Glamis Castle. Cela tombe bien, j’étais là pour ça! Les statues de Jacques VI et de Charles 1er, son fils, sont postées à l’extrémité de l’allée. On commence par entrer dans les vestiges moyenâgeux du premier château avant de découvrir les chambres et salles de réceptions, très bien conservées.

La visite se termine par la salle d’exposition présentant les parures princières et royales, avant de se balader dans les jardins qui s’étendent tout autour du château. On peut y voir plein d’écureuils, lapins mais aussi hérons, c’est vraiment très chouette. Mais avant cela, nous découvrirons tout sur les fantômes qu’abritent Glamis Castle.

Une partie du château est encore habitée, c’est pourquoi certains accès sont privés.

Les fantômes de Glamis

On dit du château de Glamis qu’il serait le plus hanté d’Ecosse mais certains disent qu’il serait aussi le plus hanté du Monde. Toute une série de fantômes a été vue errer ou fixer les fenêtres. Ces légendes remontent dans le temps puisque même Sir Walter Scott fut effrayé lors de sa nuit au château passée en 1704.

Si Glamis Castle est aussi hanté, on ne peut s’empêcher de croire que cela est dû aux choses horribles qui se sont produites là-bas. Apparemment, un secret macabre, uniquement connu par le comte Lord Strathmore, est transmis à chaque héritier mâle le jour de sa majorité. Ce prétendu secret pourrait être l’histoire suivante, celle d’un ouvrier qui, lors de rénovations, a heurté accidentellement un mur pour révéler une pièce secrète. Certains disent qu’il a été payé pour se taire, mais d’autres disent qu’il a été exilé en Australie.

Autre histoire terrifiante; les chambres secrètes sont courantes à Glamis. En 1486, alors que le clan Ogilvy cherchait refuge pendant une querelle avec le clan Lindsay, le comte les conduisit dans une pièce secrète de sa cave, puis les enferma. Malheureusement pour les Ogilvys, le comte avait conclu un marché avec les Lindsays. Quelques semaines plus tard, quelqu’un s’est aventuré pour ouvrir la porte mais il ne restait qu’une seule personne, évidement bien mal en point. Elle avait dû cannibaliser sa propre famille pour survivre…

👻 L’une des nombreuses salles secrètes du château a donné lieu à la légende la plus connue; celle du Monstre de Glamis. Le monstre de Glamis était un enfant difforme qui aurait été gardé reclus dans le château toute sa vie, et emmuré après sa mort. Une alternative de la légende serait qu’un vampire nait à chaque génération de la famille et est gardé à l’intérieur des murs de ces chambres. On a posé des serviettes aux fenêtres de chaque pièce pour tenter de trouver les chambres murées du monstre. Lorsqu’ils regardèrent le château de l’extérieur, de nombreuses fenêtres n’auraient pas montré les serviettes.

👻 Une pièce les plus effrayantes de la visite, c’est la chapelle. A priori, tout semble normal, jusqu’à ce que le guide nous explique que la dame grise marcherait dans la chapelle pendant que vous récitez vos prières. Souvent, elle s’assoirait dans le fond de la chapelle. Là, où je me trouvais pendant l’histoire. Les gens qui l’ont vue pense qu’elle est le fantôme de Lady Janet Douglas, accusée d’avoir comploté l’assassinat de James V d’Écosse. Accusée sans preuve, James la fit brûler sur le bûcher pour sorcellerie. Autre détail qui glace le sang: certaines de ses photographies sont recouvertes d’un drap afin de ne pas l’énerver, voir de l’appeler. C’est fou ce qu’on est tenté de regarder en dessous de ce drap pour voir ce qu’il se passe…

👻 Deux autres femmes hanteraient le château. Une jeune fille se promènerait la bouche dégoulinante de sang, avec un regard complètement perdu. La légende veut que cet esprit soit celui de la fille d’une des domestiques à qui on aurait coupé la langue pour avoir trop parlé. L’autre n’apparaitrait que sous forme d’un spectre blanc dans la nurserie. Elle balancerait le berceau d’un enfant mort-né en poussant de longs gémissements.

👻 Une autre présence plus sombre se cache autour du château. Les enfants sont réveillés dans la nuit par la vue terrifiante d’un chevalier armé se penchant sur leurs lits. Ce chevalier serait ‘Earl Beardie’, le fantôme le plus célèbre de Glamis, un joueur de cartes invétéré. Un soir, quand un étranger se présenta à la porte et lui proposa une partie de carte, il ne pu refuser. Les deux jouèrent durant des jours et des nuits, et des cris étaient la seule chose que les domestiques pouvaient percevoir de l’autre côté de la porte. L’un d’eux voyant le dimanche (jour du Seigneur) approché, tenta d’entrer dans la pièce afin de prévenir son maître qu’il était temps de stopper la partie, le jeu étant proscrit en ce jour. Lord Glamis aurait répondu qu’il n’arrêterait pas de jouer, quitte à jouer avec le Diable lui-même. Les deux hommes considérés comme possédés, furent emmurés vivants dans leur pièce de jeu. Depuis on continue d’entendre les cris des deux joueurs dans le château mais aussi le bruit de leurs dés. Lors de la visite, on vous raconte tout cela dans la pièce même où le second Lord de Glamis aurait joué. On a vite envie de sortir après cela…

👻 Glamis abrite aussi l’esprit d’un jeune domestique noir à l’histoire dramatique. Ses collègues ne sachant pas quoi faire de lui, l’envoyaient souvent s’asseoir sur une pierre sous un arbre, il y restait des heures. Un soir en hiver, tous l’oublièrent. Ne voulant pas désobéir aux ordres, il resta la nuit durant sur son cailloux et le froid l’emporta. Aujourd’hui, on le verrait souvent assis sous son arbre ou tournant autour de la pierre lors des nuits froides écossaises…

👻 Les deux derniers fantômes du château sont Jack the Runner, qui traverse les sous-sols en courant, et la silhouette d’un soldat souvent aperçu sur les toits de la demeure…

Ce château rempli de légendes m’a conquise. Typiquement écossais, il est très imposant de par ses tours rondes et ses tourelles, mais aussi par sa hauteur. Tant le château que ses extérieurs valent le détour, et même si la visite tourne beaucoup autour de ses fantômes, elle reste passionnante. Je vous le conseille!

A bientôt!

3 commentaires sur “J’ai visité le château le plus hanté d’Écosse: Glamis Castle

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :