3 jours sur l’île de Skye

Cette semaine, en faisant un peu de tri, je suis retombée sur les photos de mon road trip en Ecosse. La nostalgie a immédiatement fait son effet. Ce voyage était tellement intense! L’Ecosse reste à ce jour mon pays préféré, celui où je me suis sentie le plus moi-même, en pleine cohésion avec la nature. Et les paysages de l’île de Skye sont de loin les plus impressionnants que j’ai pu voir jusqu’à présent. L’immensité de cette nature à perte de vue est vraiment indescriptible. C’est un autre monde. Je vous parle aujourd’hui des trois jours que j’ai passé sur cette île.

L’ile de Skye fait partie de l’archipel des Hébrides intérieures. Elle se situe dans les mers intérieures de la côte ouest de l’Écosse et est bordée par la mer des Hébrides au sud, The Little Minch à l’ouest et The Minch au nord. Pour faire plus simple, on se trouve ici dans les Highland, la plus grande des 32 divisions administratives d’Écosse.

Jour 1

Après avoir visité le Eilean Donan Castle et la ville de Plockton dans la journée (hors Skye), me voilà devant le fameux pont de l’ile de Skye! Bien qu’il ne fasse que 500 mètres, c’est tout de même impressionnant de l’emprunter. C’est surtout très excitant!

La journée étant déjà bien avancée, nous avons rejoint directement notre B&B du jour pour se poser un peu. Il s’agissant du Perelandra Bed & Breakfast, une superbe maison située juste au bord du Loch na Cairidh. Des jumelles étaient mises à disposition dans le but d’observer les oiseaux mais aussi les phoques et les loutres! Cette chambre était vraiment très confortable et pour le coup, magique. S’endormir juste à côté d’un loch est tellement génial! De plus, la salle de bain était super grande.

Jour 2

La journée commence par un petit déjeuner pris directement dans la cuisine de nos hôtes car le Perelandra n’est pas un hôtel mais une maison d’hôte, nous vivons donc chez les gens, comme si nous étions chez nous. Nous avons eu un vrai petit déjeuner écossais; saucisses, haricots, mais aussi toast etc, le tout dégusté avec vue sur le loch, toujours.

Une très grosse journée nous attend. Alors, après avoir pris toutes les forces possibles, en route pour le📍Sligachan Old Bridge. Le vieux pont de Sligachan est inutilisé et a été remplacé par un nouveau pont sur la route principale. Vous pouvez trouver l’ancien pont juste à côté du nouveau. Cet endroit n’est pas exceptionnel en soi mais renferme une légende qui attire les visiteurs. Cette légende porte sur les eaux qui traversent la rivière. Il y a moyen de balader un peu autour du pont, on retrouve alors toute forme de cairns, ces cailloux empilés les uns sur les autres qui tiennent on ne sait trop comment!

Après ce pont, direction📍Portree, la plus grande ville de l’île de Skye. Elle est connue pour ses petites maisons aux façades colorées. Je n’y suis pas restée très longtemps mais c’était une chouette petite balade. On a pu voir les bateaux de pêche partir en mer.

Place au sérieux avec la première vraie randonnée de Skye;📍Old man of Storr. Le parking pour la randonnée est à 15 minutes de Portree sur la route A855, après avoir dépassé 2 petits lochs. On démarre en passant par un portail en bois. Le plus dur est de trouver une place pour se garer! Les parkings sont vites remplis, les gens se garent sur la route, un peu n’importe comment, c’était assez compliqué mais rien comparé à ce qui nous attendra plus tard. Bref, d’une hauteur de 55 mètres, Old man of Storr s’est formé à la suite de l’érosion de la montagne sur laquelle il est situé appelée Storr, tout simplement. Son nom proviendrait du fait que vu de face, le rocher situé sur la colline du Storr évoquerait le visage d’un vieil homme.

Ensuite nous avons rejoint📍la falaise de Kilt rock et la cascade Mealt Falls
Depuis Portree, la route est très facile (pour une fois), avec une voie dans chaque sens, à environ 30 minutes de là. C’est un des endroits les plus visités de l’Ile de Skye car la région offre des vues imprenables sur la crête de Trotternish et ses falaises. La cascade Mealt Falls a une hauteur de 55 mètres.

S’en suit bien des péripéties pour atteindre📍Quiraing. Quiraing est une formation géologique d’origine volcanique, née d’un glissement de terrain sur le Trotternish, une péninsule de l’île de Skye. Il est aujourd’hui encore toujours en mouvement.
Pour y accéder, il faut passer la ville de Staffin et une route sera indiquée sur votre gauche. La route monte jusqu’à un parking. Il n’y a qu’une seule voie ici et c’est vraiment un gros bordel! Nous n’étions pas énormément mais le parking ne continent qu’une dizaine de places. Ajoutez à cela une pente très raide, de la boue au sol, des campings-car, ma voiture assez large, et c’était l’apocalypse. Au final j’ai tout redescendu en marche arrière pour aller me garer en bas, le long de la route. Heureusement, ça valait le coup, les paysages ici sont grandioses. On se sent minuscules, les couleurs sont dingues, et on rencontre une tonne de moutons !

Après ces émotions, la journée s’est terminée par la visite du📍Dunvegan Castle.
Enormissime coup de coeur pour ce magnifique château! C’est le fief du clan MacLeod. Sa partie la plus basse a été construite directement dans la roche. Il est ouvert au public depuis 1933. La visite est divisée en deux parties : le château et les jardins. Dans le château, on apprend l’histoire du clan MacLeod, et on peut voir divers objets d’époque. On peut visiter les chambres, les salons et les cachots. La seconde moitié de la visite se passe dans les jardins; un des plus grands jardins d’horticulture d’Écosse. C’est un endroit vraiment magnifique offrant des perspectives extraordinaires sur le château!

Ce soir là, j’ai dormi à📍Edinbane au B&B Kilcamb. C’est une très belle maison un peu retirée, avec de grandes chambres qui ont leur propre salon, avec une baie vitrée donnant sur le jardin. Comme tous les hébergements que j’ai pu faire en Ecosse, c’était hyper calme. J’étais contente de ne pas camper ce soir là parce que, après toutes les randonnées de la journée, notre soirée s’est résumée à s’examiner pour retirer toutes les petites tiques de nos corps.. Je ne sais pas à quel endroit précisément nous avons été attaqué, mais on s’en est retiré une bonne dizaine… Heureusement elles n’étaient pas fort accrochées et minuscules.

Jour 3

Ce troisième jour a commencé dans le coton! Un brouillard super dense était tombé, à tel point que pour rouler c’était vraiment difficile, les single roads n’arrangeant rien. J’ai roulé jusqu’au📍Phare du Neist point qui, d’habitude, offre une vue exceptionnelles sur les falaises. Oui mais de là haut, le brouillard était encore plus dense et nous n’avons rien vu du tout!

Il en fallait plus pour me décourager, j’ai pris la route des tant attendues 📍Fairy Pools! Elles se situent au pied de Cuillin, un massif de montagnes. Ce sont de magnifiques piscines bleues cristallines sur la rivière Brittle. Les Fairy Pools en Écosse attirent les visiteurs du monde entier, car c’est un site de « nage sauvage » pour tous ceux qui ont le courage d’entrer dans l’eau froide. En mai, il ne faisait pas très chaud de côté de là de l’Ecosse, mais des gens y sautaient quand même! Les Faire Pools ne sont accessibles uniquement par une randonnée pédestre à travers la forêt de Glen Brittle. Cette randonnée utilise le même trajet aller-retour, avec une distance totale d’environ 2,4 kilomètres, en 40 minutes. La promenade est très sympa, on doit même sauter sur des petits rochers pour traverser les rivières. La couleur de l’eau est vraiment surprenante et pourtant il ne faisait vraiment pas lumineux ce jour là.

Direction le camping sauvage de 📍GlenBrittle! Nous étions vraiment au milieu de nul part, avec comme seuls voisins les biches et les cerfs, que l’on observait depuis la tente. Même s’il a fait vraiment froid la nuit (2 degrés), j’ai adoré camper au milieu de cette nature à l’état sauvage. C’était merveilleux.

Le lendemain, nous avons quitté l’île de Skye en prenant la direction de Fort William et du Viaduc de Glenfinnan.

Pratique

A Skye, les magasins sont une denrée rare. La seule supérette que j’ai trouvé était située près de Portree. Pour les restaurants, c’est un peu pareil, on en trouve très peu. Les deux soirs d’hôtels nous avons mangé au Cafe Sia & Siaway, situé à Broadford, qui fait de très bons plats dont de succulentes pizzas. On trouve donc très peu de commerces mais c’est très bien ainsi ! Cela dépayse encore plus, il suffit juste de prévoir.

Concernant la conduite, la prudence est requise. Les routes sont bien souvent en une seule bande et il faut régulièrement s’arrêter pour laisser passer les moutons. Vous l’aurez compris, sur Skye on ne roule donc pas vite du tout, mais c’est parfait, ça laisse le temps d’admirer le paysage!

Quoi qu’il en soit, l’île de Skye (comme toute l’Ecosse) est vraiment magnifique. Je n’exclue pas d’y retourner un jour, bien plus au nord cette fois, dans les Shetlands. En attendant je vous dis à bientôt pour d’autres articles!

3 commentaires sur “3 jours sur l’île de Skye

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :