Les animaux et moi – Partie 2: aujourd’hui

Après vous avoir parlé dans cet article de mon enfance rythmée par les animaux, je reviens aujourd’hui vous parler des petites boules de poils qui partagent ma vie actuelle.

Ne plus vivre chez mes parents ne m’a pas freinée dans l’envie d’avoir des animaux et d’en prendre l’entière responsabilité, loin de là. Le plus dur fut de laisser mes deux petits chats chez mes parents, mais il était préférable de ne pas perturber l’environnement qu’ils connaissent depuis touts petits, surtout qu’ils bénéficient là-bas d’un énorme terrain et d’une grande véranda rien que pour eux. Il n’empêche que je vais régulièrement les voir pour une séance intensive de câlins. Frisby est un petit chat de gouttière blanc, super bien marqué, que j’ai recueilli en 2013 après avoir perdu Pirate. Il était livré à lui même dans une ferme, même pas sevré … Il était inséparable de Lily, un autre chat blanc que j’avais recueilli une semaine plus tôt et qui a malheureusement disparue depuis. Frisby est toute petite et adore être prise comme un bébé qu’on berce. Kaffy elle, est une adorable siamoise avec un sacré caractère. Elle est avec nous depuis 2007 déjà. C’est un véritable bébé qui pleure quand j’arrive jusqu’à ce que je le mette sur mon épaule! S’en suit une énorme séance de ronronthérapie pleine de bave!

De mon côté, quelques jours après avoir emménagé (deux pour être précise), j’ai adopté une petite furette que j’ai nommé Happy. C’était l’un des seuls animaux domestiques que je n’avais encore jamais eu et j’avais tout prévu des semaines avec mon emménagement. La cage ainsi que tout le matériel nécessaire était déjà prêt. Il ne manquait plus qu’à aller chercher ce petit coeur. Je craque chaque fois que je vois sa petite bouille. Malgré tous mes efforts pour la dresser, elle mordille encore toujours mais je ne me lasse pas de la voir déambuler de travers dans la maison telle une petite fouine, en poussant ses petits cris.

Quelques semaines plus tard, j’ai recueilli Pilou, un hamster russe d’une ancienne professeure. Le petit était déjà âgé et n’est resté que quelques mois à mes côtés. Mais ces quelques mois ont largement suffit à m’y attacher déraisonnablement… Il avait pour habitude de promener dans mon canapé et de venir manger son petit bout de fromage dans ma main, le soir, quand je préparais le souper. Ça m’a fait beaucoup de peine de le perdre et je me suis demandée s’il n’était pas préférable d’arrêter d’adopter des animaux pour ne plus ressentir cette tristesse le jour où ils partent.

Mais quelques jours après, me rendant dans une jardinerie près de chez moi, j’ai craqué pour deux bébés gerbilles… Happy étant en permanence dans la véranda, la maison était bien vide sans petite bêbête… J’ai donc adopté Isis et Osiris. C’était début 2018. Depuis, ce petit couple me donna en l’espace de quelques mois une trentaine de bébés sous 4 portés que j’ai regardé grandir avec plaisir mais que j’ai du donné, ne pouvant évidemment pas garder tout ce petit monde. J’ai gardé mes deux champions mais ils se trouvent à l’heure actuelle chacun dans leur cage respective afin d’éviter une nouvelle portée!

En juin 2018, alors que j’étais en route pour aller chercher ma pizza, j’ai repéré un petit lapin sur le trottoir. J’ai vite fait demi tour pour le mettre à l’abri. Contrairement à ce que je pensais, il s’est laissé attrapé sans mal. J’ai sonné à plusieurs maisons dans l’idée qu’il s’était surement échappé, mais on m’a répondu qu’ils étaient plusieurs à se balader dans la nature et que personne ne s’y intéressait.. Je n’ai pas pu le reposer sur le trottoir sachant qu’il risquait de finir sur la route… Je l’ai donc embarqué chez moi, et je lui ai donné le petit nom de « Flash ». Flash n’est pas un lapin comme les autres puisqu’il se comporte comme un vrai petit chien! Il n’a aucune cage, il balade dans la maison au gré de ses envies, et comble du bonheur, il va dans sa litière! Ce petit lapin adore jouer à la balle. Quand je rentre du boulot, il attend sagement derrière la baie vitrée. Son péché mignon; les petits pois…

Un an plus tard, en juin 2019, je trouvais que Flash se sentait seul quand j’étais au travail, et à côté de ça, avoir un cochon d’inde me manquait aussi, il faut l’avouer. J’ai donc recueilli Doug, qui à l’heure actuelle est bientôt aussi gros que Flash. C’est un véritable petit ogre…

L’année passée, j’ai aussi retrouvé mon petit kakariki d’amour; Zasko. Cet oiseau est la plus adorable petite crapule que je n’ai jamais connu. Elle était aussi en liberté dans la maison. Elle adorait par dessus tout se percher sur les barres de rideaux, et sur ma tête ainsi que celles de mes invités! Son petit chant au lever du soleil me sortait du lit le matin, et j’avais pris l’habitude de lui parler quand je rentrais du boulot. Si le moindre papier était laissé à sa vue, elle se faisait un plaisir d’aller le déchiqueter de son petit bec bien aiguisé. Malheureusement, Zasko nous a quitté cet été et laisse un énorme vide dans la maison, mais surtout dans mon petit coeur …

Il y a quelques jours, j’ai reçu un coup de fil de ma sœur, qui bosse dans une école près de mon boulot. Cela faisait trois semaines qu’une lapine errait dans la cour de récréation… Dès ma pause de midi, je suis partie la rejoindre, et c’est ainsi que j’ai adopté Crapule, qui est devenue la copine de Flash! Ils sont adorables et ne se quittent plus d’une patte.

Voici les petites bêtes qui ont croisé ma route jusqu’à l’heure actuelle. Je suis très curieuse de connaitre quels animaux partagent votre vie, j’attends votre réponse en commentaire!

A bientôt!

8 commentaires sur “Les animaux et moi – Partie 2: aujourd’hui

Ajouter un commentaire

  1. J’adore 😍
    Il y a deux chats chez ma mère, on les aime tellement ❤
    J’aimerais bien adopter un chat mais mon copain n’est pas un fana d’animaux 😭😭 Je ne désespère pas de le faire changer d’avis bientot 😁😁

    Aimé par 1 personne

  2. Oh j’ai adoré lire cet article. Quel grand coeur, tu as ! J’aime particulièrement l’histoire de Flash le lapin qui va dans la litière et qui mange des petits pois, hihi. J’ai moi aussi eu des hamsters russes (Hamtaro et Vladimir) ainsi qu’une souris blanche (Sweety) mais ils n’ont pas vécu très longtemps. Comme mon lapin quand j’étais enfant. Sinon, j’ai eu la chane d’avoir un poney quand j’avais 8-9 ans jusqu’à mes 12 ans, on a dû la revendre au manège quand on a déménagé, ça m’avait brisé le coeur. A part ça, des chats et des chiens bien sûr, des chèvres et aussi des moutons. Mais pour le moment, nous n’avons plus que notre fidèle Wilson, Golden Retriever de 10 ans et qui, je l’espère, restera encore quelques années parmi nous.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est trop triste pour ton poney! C’est encore une autre forme de complicité avec ses animaux là, ça a du être très dur… J’adore les Golden Retriever je trouve ça adorable 😍 Je t’envie d’avoir eu des chèvres haha J’en ai gardé une quelques jours quand j’étais petite mais je n’en ai jamais eu rien qu’à moi. Pourtant ce sont des animaux que j’adore. Si un jour j’ai un grand terrain, j’en aurai une à coup sûr :p

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :