Je suis partie chercher le piment à sa source; direction Espelette (+Ainhoa)

Aujourd’hui, je vous emmène à l’autre bout de la France (du moins pour moi) en vous parlant des villages d’Espelette et d’Ainhoa

Ce sont deux villages que j’ai découvert lors de mon séjour à Biarritz, et c’est typiquement le genre de villages que j’adore visiter!

Commençons par Espelette

Espelette est sans doute le village incontournable à visiter dans la région du Pays Basque français. Le village est constitué de petites rues absolument charmantes qui sont bordées de maisons traditionnelles. Sur la plupart de leur façade sont en train de sécher au soleil les célèbres piments d’Espelette! Ces piments séchés sont devenus l’emblème de toute la commune. Et c’est clairement la raison pour laquelle je m’y suis rendue; je voulais les voir de mes propres yeux!

Contrairement à ce que je pensais, en plein mois de juillet, le village était très calme! Espelette fut pour moi un véritable coup de coeur, j’adore l’ambiance des petites ruelles comme celles-ci, et je pense y retourner un jour!

Le Piment d’Espelette

On ne repart pas d’Espelette sans piment! Et pourtant, je l’ai fait. Je déteste ce qui est épicé. Enfin, c’est plutôt mon estomac qui déteste. J’ai donc bien laissé le piment où il était, mais ça ne m’a pas empêché d’aller faire la curieuse dans les petites boutiques spécialisées! Ici, on retrouve le piment dans absolument tout, même le chocolat!

C’est l’heure de la petite histoire; les origines du Piment d’Espelette remontent à 1650 lorsqu’un marin basque, vu en compagnie de Christophe Colomb, rapporte des piments de ses voyages. Ils sont d’abord utilisés pour leurs vertus médicinales puis serviront à conserver la viande et le jambon. Au fil du temps, ils deviennent l’ingrédient de base de la cuisine basque.

Même si l’appellation se veut « Piment d’Espelette », la production s’étend en réalité dans 10 villages de la région, dont Ainhoa, que j’ai visité juste après!

Le village d’Ainhoa

Ici aussi, les ruelles sont superbes. On est peut-être juste un peu plus embêtés par le bruit des quelques voitures qui passent le long de la chaussée alors qu’à Espelette, les ruelles étaient piétonnes.

Cependant, les couleurs de ces maisons du 17ème siècles sont tout autant superbes et égayent vraiment la promenade. A Ainhoa non plus, pas de foule de touriste, et tant mieux! Mais il faisait vraiment vraiment chaud…

Ainhoa est considéré comme l’un des plus beaux villages de France, vous comprendrez vite pourquoi.

On se trouve ici à seulement 3km de la frontière espagnole ! Le village fut très célèbre grâce, à l’époque, au passage des premiers pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

C’est tout ce que je pouvais vous raconter sur ces deux charmants petits villages. Je vous souhaite vraiment de pouvoir les visiter au moins une fois. Le caractère atypique de ceux-ci représente exactement ce que j’aime dans la France; elle est constituée de tellement d’endroits très différents…

A bientôt !

5 commentaires sur “Je suis partie chercher le piment à sa source; direction Espelette (+Ainhoa)

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :