5 jours à Copenhague: les incontournables

Qui n’a jamais eu envie d’aller voir les petites maisons colorées du quartier de Nyhavn à Copenhague ? Ou encore la fameuse petite sirène ? Pour ma part, je suis très heureuse d’avoir pu barrer ces deux choses de ma bucket list. Copenhague est une ville qui a vraiment beaucoup à offrir.

J’y suis restée 5 jours, et c’était vraiment parfait pour faire le tour de la capitale. J’ai même pu pousser l’expérience plus loin en passant une journée en Suède. Il faut dire que nous avons eu de la chance avec les horaires de vol. Si nous avons dû nous lever à 2h du matin, l’avantage était qu’à 8h, nous étions déjà en pleine exploration dans les rues de Copenhague.

Copenhague est une ville à taille humaine, tout ou presque est faisable à pied si on aime marcher. Sur 4 jours (parce que le 5ème nous sommes repartis tôt), nous avons marcher plus de 80km, ce qui fait quand même une bonne moyenne. Autant dire que le soir, il ne fallait pas nous bercer, d’autant plus qu’à Copenhague, à cette période de l’année, le jour se levait aux alentours de 4h du matin!

Une autre chose qui m’a surprise fut la météo! En préparant ma valise je m’étais un peu préparer à faire un voyage au pôle nord.. J’avais prévu jeans, grosse veste et manteau.. (sachant que la moyenne des températures là-bas varie de 0 à 17 degrés). Au dernier moment j’ai rajouté un short, quelques tops et une robe parce que mon iphone annonçait les 25 degrés alors que par chez nous, c’était le déluge. Comme ça j’étais parée pour toutes les situations. Et j’ai bien fait, parce que pendant ces 5 jours nous avons vraiment eu chaud! Il a fait jusque 28 degrés à l’ombre. Nous nous arrêtions mettre nos pieds dans l’eau entre deux visites tellement la chaleur nous prenait! Je n’ai d’ailleurs jamais autant bronzé en si peu de temps … Mais c’était chouette, c’était vraiment parfait et Copenhague sous le soleil est certainement encore plus beau qu’un jour de pluie!

Village de pêcheurs

Pour un petit point historique, Copenhague était autrefois un petit village de pêcheurs. Aujourd’hui, Copenhague est devenu le plus grand port du Danemark et l’un des principaux carrefours de marchandises. C’est également la capitale européenne du vélo avec 400 km de pistes cyclables. Aux heures de pointes, c’est réellement impressionnant de voir tous ces vélos débouler de nulle part. C’est d’ailleurs à eux qu’il faut faire le plus attention quand on traverse.

Les incontournables

Cet article sera le premier d’une petite série où j’expliquerai plus en détail certaines activités que j’ai faites à Copenhague, pour éviter de faire trop long d’un coup (ce qui sera sans doute quand même le cas mais bon..).

Je commence cette liste par le quartier de Nyhavn.
C’est l’image type de Copenhague que l’on retrouve après la petite sirène! Ces petites maisons colorées, au bord du canal abritant une horde de bateaux. C’est aussi le quartier de départ pour faire une balade en bateau. Nous avons choisi celle du Grand Copenhague qui dure environ 1h et c’était vraiment chouette. On passe vraiment par tous les quartiers et par les principaux monuments incontournables.

Kastellet : c’est la citadelle de Copenhague. Et c’est par là que nous avons commencé notre séjour. Ça grimpe un peu mais la balade est super agréable.

Nyboder: on est tombés sur ce quartier complètement par hasard en sortant de la citadelle. L’atmosphère qui s’y dégage est vraiment particulière. Il y fait tellement calme, aucun bruit à l’horizon. Et presque personne. A tel point qu’on se demandait si on pouvait entrer. Avant de croiser les militaires, on se demandait réellement où on était! Les rues sont parfaitement rectilignes, les bâtiments sont tous identiques. La seule chose qui me chiffonne encore à l’heure actuelle c’est qu’en cherchant des infos sur ce quartier, je lis partout et vois sur les photos que les façades sont jaunes.. Or, sur mes photos elles sont bien rouges.. Si quelqu’un a une explication, je suis preneuse! Ces bâtiment sont en fait d’anciennes maisons de marins.

Visiter le Rosenborg Castle et ses jardins.

Et ensuite le jardin botanique qui dépend du Muséum d’histoire naturelle du Danemark. La grande serre est particulièrement impressionnante et le jardin héberge 13 000 espèces disposées en différentes sections : les plantes du Danemark, les plantes vivaces, les plantes annuelles, les jardins de rocailles avec des plantes alpines d’Europe centrale et d’Europe méridionale et la colline des conifères. C’est un endroit parfait pour se reposer. Nous nous y sommes arrêtés le jour de la Constitution car plein de petits concerts avaient lieu.

Christiana: c’est sans doute ici le quartier le plus original de Copenhague. C’est une ville libre, dans la ville de Copenhague. Fondée en 1971, cette « ville » fonctionne comme une communauté intentionnelle autogérée. Bien que controversée, la vente de cannabis est toujours autorisée librement, vraiment librement. Je n’avais jamais vu ça avant. Il faut dire que ce n’est pas franchement le genre d’endroits que je côtoie habituellement. Mais ça valait vraiment le coup d’œil, juste pour sa culture personnelle. Si ce quartier est visitable librement, trois règles doivent néanmoins être respectées, et je conseille vraiment de ne pas tenter de déroger les deux dernières car même si le quartier se veut « hippie », tout le monde n’a pas l’air baba cool. Il s’agit de « Have fun, Don’t run, No photo ». Pour le no photo, même si ça se comprend aisément, c’est vraiment dommage parce qu’à part une image, il est très compliqué d’expliquer à quel point la ville est libre… Et le Don’t run est conseillé pour éviter les mouvements de panique.

Aller voir la Petite sirène! Parce qu’être à Copenhague sans la voir serait quand même un sacrilège. C’est quand même surprenant l’engouement qu’il y a devant une si petite statue. L’avantage c’est qu’on devine tout de suite où elle se trouve.

Admirer la fontaine de Gefion et l’église Saint Alban. Parce que l’eau de cette fontaine donne tellement envie de s’y baigner!

Passer une demi journée dans les jardins de Tivoli; le plus vieux parc d’attraction !

Et faire un détour par le cinéma Palads, parce que ses couleurs sont insolites.

Faire du shopping dans la Strøget, une longue rue commerçante où l’on trouve aussi bien de grandes enseignes comme Louis Vuitton mais aussi de petites boutiques de souvenirs. On peut aussi aller au magasin Lego qui est un peu l’attraction de la rue, le samedi les gens faisaient la queue pour entrer alors que du mercredi nous étions pratiquement seuls dedans.

Flâner entre deux tombes au Cimetière Assistens, situé dans le quartier Nørrebro. C’est l’une des choses les plus malaisantes que j’ai pu faire jusqu’à présent et pourtant, il est tout à fait « normal » de promener entre les tombes de ce cimetière. Certains s’y posent même dessus sans problème pour une petite sieste. De notre côté, on s’est quand même éloignés un peu des tombes qui me mettaient trop mal à l’aise pour dire de m’y assoir.

Visiter l’Église de Notre-Sauveur, dans le quartier de Christianshavn, célèbre pour sa flèche en spirale, son carillon et son escalier en colimaçon externe, qui offre une vue panoramique sur le centre-ville de Copenhague. Attention, il y a une file incroyable pour y monter, même en semaine.

Visiter la Basilique Saint Pierre qui est le plus grand dôme de Scandinavie et qu’on appelle aussi l’église de Marbre.

Aller au Château de Christiansborg. Nous l’avons seulement contemplé car l’entrée n’est vraiment pas donnée.

Découvrir le Palais Amalienborg, résidence d’hiver de la famille royale de Danemark et assister à la relève de la garde. Je ne sais toujours pas comment font les gardes pour rester statiques toute la journée…

Se balader sur la place publique de Kultorvet, dans la vieille ville de Copenhague. Cet endroit est vraiment digne d’une carte postale. C’est un de mes coups de cœur.

◘ Un peu plus loin mais qui vaut vraiment le coup d’œil: le village de pêcheurs de Dragør. Un article complet sur ce village et comment y accéder arrivera très vite.

◘ Boire un verre dans un transat en face de la mer et devant le Royal Danish Theater. Ce théâtre est entouré d’une passerelle sur laquelle on peut se promener et depuis laquelle certains partent se baigner. Concernant les transats, j’ai été étonnée de les trouver en libre service dans de nombreux endroits de Copenhague!

Nous avons vu encore bien d’autres bâtiments, de ruelles et de places. Trop, pour les citer ici et, de toute façon, on tombe forcement sur des pépites en se baladant entre les divers incontournables listés ci-dessus!

C’est donc ici que je m’arrête pour mes incontournables. Copenhague est une ville qui m’a vraiment séduite, je n’ai à aucun moment senti que j’étais dans une capitale et le nombre d’espaces verts, comme à Athènes est impressionnant. Je place Copenhague dans mon top 3 des citytrips préférés à ce jour! ††Visiter cette ville ainsi que Malmö, en Suède, m’a donné envie d’en savoir plus sur les pays scandinaves, j’ai donc commencé à planifier un petit road trip depuis Stockholm (Suède) en passant par Oslo, jusque Bergen (Norvège) afin d’explorer les fjords. Affaire à suivre!

3 commentaires sur “5 jours à Copenhague: les incontournables

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :