Les châteaux en Écosse et … leurs fantômes

Qui dit Écosse dit forcement château! Pour une férue d’histoire comme moi, il était impensable d’établir l’itinéraire de notre road trip sans essayer d’en voir le plus possible! Les châteaux écossais possèdent une particularité qui leur est propre: les fantômes! Ou plutôt tout le folklore mis en scène autour de ces légendes.

Si on fait abstraction de ceux d’Angleterre et du Pays de Galles, et qu’on se concentre uniquement sur l’Écosse, on a visité 7 châteaux et on en a observé 4 de l’extérieur.

Je vous débriefe tout ça!

Le Château d’Édimbourg

Sans doute l’un des plus imposants, avec Stirling. Le château d’Édimbourg, qui est en réalité une ancienne forteresse, surplombe la capitale sur un rocher d’origine volcanique, rien que ça.  Il se trouve également au sommet du Royal Mile, l’artère principale de la vieille ville d’Édimbourg. Du château on peut voir plusieurs panoramas magnifiques.

Depuis quelques années, le château est ouvert aux visiteurs, et est géré par l’organisme spécialisé Historic Scotland . C’est l’attraction touristique la plus visitée en Écosse. On trouve plusieurs expositions et cérémonies à l’intérieur du château dont les Honours of Scotland, la pierre du destin et le mémorial national d’Écosse de la guerre.

Renfermant tant d’histoires, il n’y a rien d’étonnant à entendre plusieurs légendes qui racontent que le château est hanté… Et de fait, il est devenu, en 2001,  le site de l’une des plus grandes enquêtes paranormales de l’histoire! Neuf chercheurs et plus de 200 anonymes ont exploré les chambres oubliées du château ainsi que des passages secrets à la recherche d’événements paranormaux. Afin de ne pas influencer les résultats, le public n’a pas été informé sur les zones du château qui seraient hantées. 51% des participants ont vécu des expériences paranormales dans les zones sensibles du château contre 35 % qui eux, auraient vécu des expériences dans des lieux “non hantés”. A Édimbourg; apparitions, baisses soudaines de température et sentiment que quelque chose tire sur vos vêtements sont les expériences paranormales quotidiennes.

Le Château de Stirling

Très imposant aussi, c’est l’un des plus grands châteaux d’Écosse, et même d’Europe occidentale. Il regorge d’histoire. Tout comme le château d’Édimbourg, sa position permet de découvrir un panel de panoramas grandioses.

Ici aussi on dit de lui qu’il est hanté, il faut dire que ce château a été témoin de nombreuses batailles. On parle de trois fantômes bien distincts: la Green Lady, la Pink Lady et le Highland Ghost.
La Green Lady hante le château depuis une centaine d’années. Son apparition est souvent crainte car elle est synonyme de mauvais présage, souvent des incendies. Ce serait une servante de la reine Marie Stuart, à qui elle aurait sauvé la vie en découvrant à temps un incendie pendant qu’elle dormait. La reine elle-même, Marie, hanterait également l’édifice. Elle est associée au fantôme de Pink Lady car elle est vêtue d’une robe rose, et errerait aux alentours. Elle est souvent aperçu empruntant toujours le même trajet : du château à l’église. D’autres pensent que la Dame en Rose serait une veuve à la recherche de son époux soldat, tué lors d’une bataille… Le fantôme des Highland, lui, serait un ancien guide. Le personnel du château mais également des visiteurs ont aperçu son fantôme. Ils le décrivent vêtu du traditionnel kilt.

Le Château de Glamis

Incomparable aux deux premiers, mais c’est celui que j’ai préféré visiter en Écosse! Tout d’abord, on entre en voiture par une grande allée pleine de verdure – après avoir reçu un bracelet qui fait office de ticket d’entrée – d’où on devine les formes du châteaux. C’est la première chose que j’ai aimé. Ensuite, il est proposé une visite guidée gratuite (j’entends par là comprise dans le prix d’entrée). L’histoire du château tourne beaucoup autour de ses fantômes, et pour cause: c’est le château reconnu le plus hanté d’Écosse, avec ses 7 fantômes! Et je dois dire qu’à certains moments de la visite, les pièces + l’histoire font vraiment frissonner. Surtout la célèbre chapelle où serait aperçu la dame grise assez souvent. Celle ci marcherait dans la chapelle pendant que vous récitez vos prières avant de la voir disparaître à travers un mur. Les gens qui l’ont vue pense qu’elle est le fantôme de Lady Janet Douglas, accusée d’avoir comploté l’assassinat de James V d’Écosse. Accusée sans preuve, James l’a fit brûler sur le bûcher pour sorcellerie. On y croit ou pas… Personnellement, y croyant beaucoup, j’ai énormément apprécié la visite. Même sans avoir vu de fantôme…

Deux autres femmes hanteraient aussi le château. Une jeune fille se promènerait la bouche dégoulinante de sang, avec un regard complètement perdu. La légende veut que cet esprit soit celui de la fille d’une des domestiques à qui on aurait coupé la langue pour avoir trop parlé. L’autre n’apparaitrait que sous forme d’un spectre blanc dans la nurserie. Elle balancerait le berceau d’un enfant mort-né en poussant de longs gémissements.

Le fantôme le plus célèbre est celui du second Lord de Glamis, un joueur invétéré. Un soir, quand un étranger se présenta à la porte et lui proposa une partie de carte, il ne pu refuser. Les deux jouèrent durant des jours et des nuits, et des cris étaient la seule chose que les domestiques pouvaient percevoir de l’autre côté de la porte. L’un d’eux voyant le dimanche (jour du Seigneur) approché, tenta d’entrer dans la pièce afin de prévenir son maître qu’il était temps de stopper la partie, le jeu étant proscrit en ce jour. Lord Glamis aurait répondu qu’il n’arrêterait pas de jouer, quitte à jouer avec le Diable lui-même. Les deux hommes considérés comme possédés, furent emmurés vivants dans leur pièce de jeu. Depuis on continue d’entendre les cris des deux joueurs dans le château.

La légende la plus connue est celle du Monstre de Glamis, un enfant difforme qui  aurait été gardé reclus dans le château toute sa vie, et emmuré après sa mort. Une alternative de la légende serait qu’un vampire nait à chaque génération de la famille et est gardé à l’intérieur des murs de ces chambres. On a posé des serviettes aux fenêtres de chaque pièce pour tenter de trouver les chambres murées du monstre. Lorsqu’ils regardèrent le château de l’extérieur, de nombreuses fenêtres n’auraient pas montré les serviettes.

Glamis abrite aussi l’esprit d’un jeune domestique noir à l’histoire dramatique. Ses collègues ne sachant pas quoi faire de lui, l’envoyaient souvent s’asseoir sur une pierre sous un arbre, il y restait des heures. Un soir en hiver, tous l’oublièrent. Ne voulant pas désobéir aux ordres, il resta la nuit durant sur son cailloux et le froid l’emporta. Aujourd’hui, on le verrait souvent assis sous son arbre ou tournant autour de la pierre lors des nuits froides écossaises…

Les deux derniers fantômes du château sont Jack the Runner, qui traverse les sous-sols en courant, et la silhouette d’un soldat souvent aperçu sur les toits de la demeure.

Dans un tout autre registre, architecturalement, le château, bâtit en L, est entouré par de grands jardins, et est vraiment très très beau. On a pu voir des écureuils dans le jardin italien, et c’est là que j’ai acheté mon pendentif du drapeau de l’Écosse.

Le Château de Dunnottar

Ce château magnifique profite certainement du plus beau cadre! Il est perché sur une falaise, entouré par la mer. Si l’endroit est idyllique, l’histoire de cette demeure est bien plus glaciale. La légende raconte qu’une femme a perdu ses enfants sur le domaine. Une « dame noire » les aurait enlevés. Conséquence: le fantôme de la mère désespérée erre toujours dans les couloirs sombres de la bâtisse. On prétend que la « dame noire » se réveille à minuit pile pour faire peur aux enfants et en subtiliser quelques uns..

Le Château de Craigievar

En plus d’être magnifique, ce château est … rose! Haut de 7 étages, il fût propriété de la famille Mortimer. Les Forbes en prirent ensuite possession. On dit que Craigievar est hanté par un membre de la famille Gordon, assassiné par la pointe de l’épée de Sir John Forbes qui le força à sauter d’une fenêtre haute!

Le Château d’Urquhart

La seule légende que j’ai pu trouvé autour des ruines de ce château bordé par le Loch Ness, c’est celle de Nessie! Le fameux monstre du loch Ness. J’ai bien cherché, je ne l’ai pas vu … J’ai été un peu déçue par la façon dont on a caricaturé ce monstre. Il n’en résulte qu’une sorte de serpent/dragon vert fluo, à l’allure bien sympathique…

Sinon, les ruines sont très belles, la visite est sympathique mais assez rapide tout de même.

Le Château de Dunvegan

Construit au 12e siècle dont une partie à même la roche, le château de Dunvegan est l’un des plus anciens d’Écosse, dont l’histoire ne peut se dissocier du clan Mac Leod. Puissante famille des Highlands, ils  ont régné sur le territoire du 12e au 18e siècle. Transformé aujourd’hui en musée, il retrace l’histoire du clan à travers plusieurs pièces maîtresses et notamment celle du « Fairy Flag » Ce morceau de drapeau en soie jaune aurait des propriétés magiques, au nombre de trois, qui protégeraient le clan Mac Leod du danger. Il semblerait qu’il n’aurait été utilisé que deux fois pour l’instant, la troisième sera décisive, on comprend aisément l’attente du moment opportun.

Les jardins sont également accessibles, très grands et très fleuris! J’ai beaucoup apprécié la balade, surtout que le temps était splendide. On peut même faire une balade en bateau à la recherche des phoques.

Les châteaux qu’on a vu de l’extérieur:

Eilean Donan Castle

C’est le plus intriguant puisqu’il a été élevé sur une île située au carrefour de 3 lochs reliés à la terre par un pont en pierre. En 1719, pendant une bataille sanglante qui opposa les soldats anglais et espagnols, un soldat y trouva la mort ; c’est cette âme errante que l’on prétend voir portant sa tête sous le bras dans la pièce principale…

Ce château unique en son genre est digne d’un film, et un super modèle pour les amateurs de photographie.

Inverness Castle

Ce château n’est pas visitable étant un bâtiment d’état (palais de justice, services administratifs…). Cependant, il reste très beau à regarder et dans celui-ci, aucun fantôme connu à déclarer.

Le Château de Kilchurn

On parle ici d’un bien mystérieux château. Certains visiteurs s’accordent pour dire avoir vu un homme aux yeux noirs arpenter les couloirs de la demeure. D’autres affirment avoir ressenti la présence d’esprits malveillants lors de leur visite du domaine. Le plus bouleversant est qu’il n’y a pas si longtemps, une femme serait tombée et se serait cassé le poignet. La raison de sa chute serait une présence invisible qui l’aurait bousculée…

Le Château de Conwy

Je triche parce que celui-ci fait partie du Pays de Galle.
Mais, le château de Conwy, autrefois monastères sacré , abriterait deux moines à l’intérieur des murs du château, ainsi que le long des tourelles. Quelquefois, leur silhouette a été aperçue sur le quai. Certains disent qu’apercevoir les moines est un présage de catastrophe dans la région. La chapelle, elle, est scène d’un seul esprit… jamais aperçu. En revanche, une forte odeur d’encens a été recueillie par de nombreux visiteurs, signe d’une entité.
Plusieurs tours du château sont considérées comme habitées par une présence maléfique. Des gens ayant du quitter les tours soudainement, envahis soudainement de terreur…

Il se trouve en plein centre-ville, quartier assez animé. La balade est très chouette.

Point de vue pratique

Dû à leur célébrité, certains châteaux représentent vite un budget conséquent. Pour exemple, Édimbourg est à environ 19€ par personne, Glamis 24€, Dunvegan 25€ … Si vous comptez visiter plusieurs châteaux, abbayes, … rendez vous sur le site « Visit Britain » afin de voir s’ils se trouvent dans la liste du “Historic Scotland Explorer Pass”. Ce pass donne accès à toute une série de lieux. Il est disponible au prix de 37€/adulte pour 3 jours de visite étalés sur une période de 5 jours; ou au prix de 50€ pour 7 jours de visite étalés sur 14 jours, ce qui permet de bien réduire les coûts.

Contrairement à ce que l’on imagine, les prix des boutiques souvenirs ne sont pas tant exagérés que ça! Vous ne trouverez pas moins chers dans les magasins présents en ville, au contraire, sauf pour l’alimentaire.

J’ai sous-estimé le temps de visite de chaque château. Habituellement en France, on met 1h/1h30 tout au plus, en prenant notre temps. En Écosse, ce temps peut facilement être doublé tant les châteaux sont grands, bien meublés et plein d’histoires (et de boutiques).

Pour ceux qui ne parleraient pas la langue de Shakespeare, ou pas très bien; tout n’est pas toujours traduit, surtout dans les châteaux moins populaires. Il faut déjà avoir une bonne maitrise, ou de l’expérience avec cette langue pour en comprendre les mots historiques. Parfois des audio-guides sont à louer mais n’en ayant pas pris, je n’ai aucune idée du supplément qui s’impose. Pareil pour les visites guidées, celles-ci ne se font qu’en Anglais, vous voilà prévenus.

Je vous retrouve très vite dans un autre article dédié à l’Écosse.

Toutes mes photos des châteaux sont disponibles ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :