Organiser un Road-Trip: on fait comment ?

Comment planifier un road trip ?

Pour faire simple, je dirai que le mieux c’est d’essayer. C’est surtout une question d’organisation, et à chacun sa technique. Le premier “grand” road trip que j’ai organisé consistait à rejoindre le lac Léman en passant par des points stratégiques en Alsace, pour redescendre vers le lac d’Annecy puis du Bourget tout en remontant par Dijon.

Le plus dur est sans doute d’estimer le temps que vous allez passer dans chaque endroit. Moi par exemple j’aime avoir un planning bien chargé, j’aime en voir le plus possible tout en laissant des heures libres pour l’improvisation. J’adore planifier mes trajets pendants des heures. Un planning est toujours modulable mais si vous réservez vos logements à l’avance, vous devez tout de même avoir un certain rythme pour ne pas trouver porte close.

Voici comment je procède:

☑ J’utilise toujours My Maps pour dessiner ma carte et Michelin pour calculer la distance, le temps et le coût pour l’essence. Deux points semblent parfois proches mais le temps de route peut-être beaucoup plus long (surtout en montagne) et l’idée d’un road-trip n’est pas vraiment de passer toute la journée dans la voiture.

☑ Je place ma ville de départ et celle d’arrivée. Ensuite, je me fais plaisir. Je place sur ma carte tous les points qui me viennent à l’esprit, ceux dont j’ai déjà entendu parler et que j’aimerai voir. Je garde une carte dans My Maps avec tous les points que je voudrais voir, et grâce à google maps, je saurai lesquels se trouvent plus ou moins sur mon chemin. En général j’en met beaucoup trop mais je les élimine par la suite.

☑ Ensuite, je m’informe sur chaque région que je vais traverser. Là aussi en général j’ajoute beaucoup de points, mais c’est comme ça que mon itinéraire commence à se dessiner.

☑ Une fois que ça ressemble à quelque chose, je cherche des informations sur chaque point que j’ai mis. C’est là que vous se supprimer beaucoup de points, ou se faire remplacer par d’autres. Je fais déjà une liste en parallèle si mon itinéraire comporte des parcs, musées, châteaux payants pour ne pas rechercher les infos deux fois.

☑ Une fois l’itinéraire plus ou moins tracé, je regarde de retour combien de temps sépare deux points. Par exemple pour aller de Colmar au Lac Léman on avait encore 3 bonnes heures. J’en profite pour découper ce temps de route en faisant des pauses par des endroits jolis, tant qu’à faire!

☑ S’en suit les logements, le plus long sans doute. Je fais rarement plus de 3h de voiture par jour en Road Trip (Je suis d’ailleurs en train d’en faire un sur le tour d’Ecosse que je posterai plus tard). Je cherche un endroit où loger, souvent via Booking.com. Je suis d’ailleurs grâce à ça passé en Génius. Je privilégie les petits hôtels un peu retirés, en général plus convivial, bien qu’on ait déjà dormi dans de très grands hôtels qui étaient parfaits. Pour le lac Léman vu la météo et pour réduire les coûts, j’ai privilégié le camping tout en dormant en hôtel tous les 3 jours. Le type de logement dépendra du genre de voyageur que vous êtes mais l’idée n’est pas de passer la journée dans la chambre d’hôtel non plus.

☑ A côté de ça je fais un fichier Word où je liste par journée, les activités/visites prévues. Avec le temps qui sépare chaque endroit. Ça me permettra de comptabiliser mon temps de route, mon nombre de km et donc de me donner un estimatif de mon budget essence.

☑ Itinéraire plus ou moins tracé, il ne reste plus qu’à établir le budget. Le logement, l’essence et la nourriture… Restera les sorties, les péages et les extras. Je compte toujours bien large pour ne pas avoir à me compter durant un voyage.

☑ Une fois ma carte terminée, même si je trouve toujours moyen d’encore changer quelques trucs la veille,  j’inscris sur mon fichier Word les adresses dans l’ordre, jour après jour, pour ne pas avoir à chercher dans la précipitation où se trouve l’étape suivante. C’est un gain de temps fou! Cela m’aide aussi à savoir comment ma journée va s’organiser, si on va partir tôt ou si on visitera quelque chose avant de prendre la route.

☑ Une fois l’itinéraire vraiment établi je me renseigne encore sur les éventuelles vignettes à posséder quand on change de territoire. Par exemple pour entrer en Suisse l’idéal est d’acheter votre vignette sur internet (une trentaine d’euros). Cela vous évitera de devoir faire la file à la frontière, on a gagné beaucoup de temps grâce à ça.

☑ J’imprime le tout, je me constitue une petite farde, un carnet de route. Surtout j’évite de trop le regarder au risque de vouloir encore y toucher.

☑ Ensuite il ne restera plus qu’à patienter jusqu’au jour J, et au final ça sera bien ça le plus difficile!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :